Vidéo-verbalisation, dynamisme du centre-ville, les dossiers de la rentrée du maire de Châteauroux

Gil Avérous, maire LR de Châteauroux / © F3 CVDL
Gil Avérous, maire LR de Châteauroux / © F3 CVDL

Nous sommes allés à la rencontre des maires des six grandes villes de la région pour balayer avec eux cette rentrée, et évoquer les politiques mises en place dans leur ville concernant le tourisme, l'emploi, et d'autres thématiques qui vont changer le quotidien de leurs administrés.

Par Théophile Mbaka avec FM

La vidéo-verbalisation pour assurer la tranquillité publique dès octobre

Châteauroux est une ville déjà sous l'œil des caméras. Depuis, une quinzaine d'années, plus de 300 appareils scrutent, pistent et enregistrent les actes de délinquance sur la voie publique. Gil Avérous, le maire LR s'inscrit dans cette continuité et s'en félicite.

Aujourd'hui, les résultats sont là. La délinquance a diminué de 50%, vols, cambriolages entre autres, et nous avons obtenu un bien meilleur taux d'élucidation des infractions.

Depuis le 1er janvier 2017, la loi augmente le champ des verbalisations de la police. Désormais, vous pouvez être sanctionné lorsque vous téléphonez au volant et que vous passez devant une caméra de vidéosurveillance. Dans plusieurs villes de France, comme à Nice, à Marseille, la vidéo-verbalisation a fait son apparition au début de l'année. A Châteauroux, la Ville a décidé de s'y mettre aussi. 
"Et dès le mois d'octobre entreront en service de nouvelles caméras appelées vidéo-verbalisation à distance contre les auteurs de rodéo, de quads et de motos qui troublent la tranquillité des habitants. Sans les interpeller, ils vont recevoir à leur domicile, la contravention et un procès-verbal d'infraction."
 

Gil Avérous explique sa mesure sur la vidéo-verbalisation


Une mesure qui ne va pas manquer de susciter quelques grincements de dents.
 

Son plan pour dynamiser le centre-ville


C'est un problème récurrent pour les villes moyennes, la disparition des commerces de proximité. Pour lutter contre ce fléau, la mairie a décidé de prendre à sa charge 75% du loyer des nouveaux commerces, la première année, limité à 400 euros par mois. Grâce à ce dispositif, le maire a pu constater "qu'il n'y a pas eu de demande d'extension des surfaces commerciales par les hypermarchés situés en périphérie" ; ce qui est analysé comme un premier succès.

Quand on fait le solde des ouvertures et des fermetures de commerces en 2016, on a eu 7 commerces de plus. Depuis le 1er janvier 2017, on est à 12 commerces de plus.


Autre décision, taxer lourdement les locaux vacants depuis 2 ans en centre-ville, afin d'inciter fortement les propriétaires à mettre sur le marché leurs biens et au prix du marché.
 

Gil Avérous, maire de Châteauroux s'exprime sur sa politique pour dynamiser le centre-ville


Ozans, une si longue attente


C'est un dossier épineux et qui fait souvent l'objet de moqueries et d'interrogations. Présenté comme un projet structurant, le site industriel d'Ozans était la promesse de l'arrivée des Chinois et à la clé, des investissements majeurs. Dix ans que cette initiative a été lancée, à grands fracas.

Gil Avérous se refuse de croire que c'est la Tour de Babel. Il reste confiant et mesuré.
"En bien, notre chance, c'est de disposer d'espace, de grandes parcelles. Plusieurs dizaines d'hectares. Ce qui est assez rare au niveau national. En mal, ces grandes parcelles commercialisées, s'appuient sur des projets plus difficiles à concrétiser et à satisfaire".

Châteauroux ambitionne toujours de faire de cette zone d'activité, un Label Haute Qualité Environnementale avec comme exigence, l'exemplarité.


Tourisme : "On veut mettre en avant, notre passé Napoléonien"


"À partir du Musée Hôtel Bertrand, entièrement restauré et marqué du sceau de cette période, un circuit touristique, économique et ludique sera organisé avec des étapes. La place Sainte-Hélène sera également transformée avec en prime, La Belle Poule".

Le tourisme est un vecteur économique et une valeur sûre de développement d'un territoire.

Selon le maire, le Label Ville Impériale sera officiellement remis au Musée Bertrand avec une cérémonie de présentation. Et sur l'autoroute A20, un visuel Château Raoul en référence, à celui qui a donné son nom à la ville de Châteauroux sera prochainement visible tout comme le label, Ville Impériale.

 


Le label impériale : c’est quoi ?

Napoléon aimait séjourner dans de belles villes. Il donnait des lettres de noblesse aux villes qui perpétuaient son souvenir. Ses coups de coeur étaient récompensés. En 2009, la Fédération Européenne des Cités Napoléoniennes a été créée par le Prince Charles Napoléon. Elle est composée des villes européennes influencée par l’histoire de l’Empereur.

Le label « ville impériale » a été créé par la ville de Rueil-Malmaison, au Nord-Ouest de Paris, le 21 octobre 2011. La ville a démarré le concept en partenariat avec les villes de Compiègne, Fontainebleau et Saint-Cloud, qui représentent le Comité scientifique de la Marque. Le Château de Malmaison, résidence de Napoléon Bonaparte et de son épouse l’Impératrice Joséphine, a été le premier territoire à recevoir ce logo.

Le label permet aux villes de recevoir une certaine notoriété touristique et culturelle. Les touristes viennent plus nombreux pour visiter ces villes dont l’histoire et le patrimoine sont liés aux 1er et 2nd Empire. Napoléon a séjourné dans chacune de ces villes.

Le site Patrimoine de France explique les critères nécessaires pour obtenir ce label
  • L’histoire de la ville doit posséder un lien important avec le 1er et le 2nd Empire.
  • Le patrimoine urbain ou architectural de la ville doit doit être lié à l’époque de Napoléon.
  • La ville doit encourager les échanges sur l’histoire de l’Empire.
  • La ville doit favoriser la conservation et la restauration du patrimoine de l’époque de l’Empereur.
  • La ville doit animer et valoriser le patrimoine de l’époque napoléonienne : expositions, manifestations artistiques, circuits de découvertes.

RETROUVEZ L'INTERVIEW DE GIL AVEROUS EN INTEGRALITE
Propos recueillis par Théophile Mbaka et Jean-Philippe Pazzini.
Entretien Gil Averoux, maire de Chateauroux





Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus