C'est la rentrée !

Plus de 463 000 élèves de la région Centre, de la maternelle au lycée, ont fait leur retour en classe ce matin.

Par Ch.Launay

video title

video title

Rentrée des classes au collège d'Ingré (Loiret)

C'était la rentrée ce matin pour 188 élèves de sixième du collège Montabuzard d'Ingré. Ils ont eu la matinée pour faire connaissance avec leur professeur principal et leurs nouveaux camarades. Avant l'arrivée des premiers devoirs cet après midi.

Cette rentrée est marquée par de nouvelles suppressions de postes dont les effets se font de plus en plus sentir sur les conditions d'enseignement.


Exemple, parmi beaucoup d'autres, à l'école de Savigny en Septaine, dans le Cher où depuis ce matin, une trentaine de parents manifestent leur mécontentement contre la suppression d'une classe devant l'établissement.
voir à gauche le témoignage d'un des parents d'élèves




Un ministre de l'éducation serein
Le ministre Luc Chatel a assuré sur France 2 que la rentrée allait " bien se passer sur le plan administratif et technique ". Jeudi, il avait loué le " plus beau métier du monde " tout en " assumant " les dizaines de milliers de postes d'enseignants supprimés.


De leur côté, syndicats d'enseignants et chefs d'établissement dénoncent une rentrée aux conditions de travail dégradées avec " la poursuite de la liquidation de la formation des enseignants " (SE-Unsa, primaire et secondaire) et des 16.000 postes supprimés par rapport à l'an dernier.

Le primaire comme le secondaire sont touchés. 

Dans les écoles, avec 1.500 classes supprimées, il y a " par effet mécanique plus d'élèves par classe ", selon le SNUipp-FSU, principal syndicat du secteur.

Avec les 14.000 suppressions à venir en 2012, quelque 80.000 postes auront disparu au cours du quinquennat 2007-2012 dans l'Education nationale qui pèse 60 milliards d'euros, soit 21% du budget de l'Etat. 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus