Législatives en Centre-Val de Loire: les candidats En Marche qualifiés partout pour le second tour

C'est un raz de marée pour les candidats en marche pour ces élections législatives en Centre-Val de Loire. / © France 3 Centre-VDL
C'est un raz de marée pour les candidats en marche pour ces élections législatives en Centre-Val de Loire. / © France 3 Centre-VDL

C'est un raz-de-marée. Les candidats de LREM, à la faveur d'un fort taux d'abstention, se sont tous qualifiés dimanche pour des duels au second tour des élections législatives dans les 22 circonscriptions de la région Centre-Val de Loire où le parti du président Macron était présent.

Par Fabienne Marcel

Les derniers sondages n'ont pas menti. Ils avaient annoncé une large victoire des candidats en Marche! dans les intentions de vote en Centre-Val de Loire. Au lendemain de ce premier tour, c'est un véritable raz-de-marée. Les candidats LREM sont présents au second tour des élections législatives dans 22 circonscriptions sur 23 de la région !

L'ancienne ministre de la santé Marisol Touraine et député sortante de la 3e circonscription d'Indre-et-Loire bénéficiait d'un régime de faveur, sans candidat REM face à elle. Elle arrive largement en tête avec 28,54% des exprimés devant la candidate UDI Sophie Auconie (20,02%).


L'ex-ministre socialiste a donc gagné son pari, malgré l'absence de soutien des macronistes locaux, et le courroux des socialistes tourangeaux provoqué par la disparition du logo du PS de son matériel de campagne. Sa prise de distance avec le parti socialiste profite cependant à la candidate de la France insoumise qui arrive en 3e position avec 13,70% des exprimés. Le second tour opposera les candidats REM exclusivement à des candidats de droite voire d'extrême droite, à trois exceptions près: les 2e et 3e circonscriptions du Cher où ils auront pour challengers les candidats sortants issus respectivement du Parti communiste (Nicolas Sansu) et du Parti socialiste (Yann Galut), et la 1ère circonscription d'Indre-et-Loire contre le député PS sortant Jean Patrick Gille.


En revanche, plombé par le bon score de la candidate France Insoumise (11,47%), le député sortant socialiste frondeur Laurent Baumel est éliminé de justesse dans la 4e circonscription d'Indre-et-Loire en arrivant en 3e position avec 16,30% des suffrages derrière la candidate REM Fabienne Colboc (34,39%) et Hervé Novelli (LR) (17,84%).


Échec pour Rama Yade parachutée dans le Loir-et-Cher

Les candidats REM virent partout en tête, sauf dans trois circonscriptions tenues par des personnalités de droite telles que Guillaume Peltier (LR) et Maurice Leroy (UDI) dans les 2e et 3e circonscriptions du Loir-et-Cher, ou Philippe Vigier (UDI) dans la 4e circonscription d'Eure-et-Loir.

En revanche, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy Rama Yade échoue à s'implanter dans la 1ère circonscription de Loir-et-Cher en n'obtenant qu'une 6e place avec 5,65% des voix. Le Front national (FN) n'a réussi à se qualifier pour le second tour que dans les 1ères circonscriptions de l'Indre et du Loir-et-Cher.


Cependant, dans la quasi-totalité des autres circonscriptions de la région, le parti d'extrême droite est en embuscade en 3e position, mais échoue à passer la barre des 12,5% des inscrits nécessaire pour se maintenir au second tour. Seules exceptions à cette 3e place du FN: la 6e circonscription du Loiret, et surtout les cinq circonscriptions d'Indre-et-Loire où le parti de Marine Le Pen est relégué au moins à la quatrième place.





A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus