Les deux perdants de la région Centre-Val de Loire réagissent

Philippe Loiseau et Philippe Vigier / © France 3 Centre-VDL
Philippe Loiseau et Philippe Vigier / © France 3 Centre-VDL

Philippe Loiseau (Front National) et Philippe Vigier (Liste d'Union de la Droite et du Centre) sont les deux perdants de ce scrutin régional. Tous deux arrivaient pourtant en tête des suffrages au premier tour des élections régionales.

Par A.Rigodanzo/D.Cros

Il était arrivé en tête au premier tour avec 30,49 % des voix et espérait bien profiter de la triangulaire, mais Philippe Loiseau, le chef de file de la liste Front National en région Centre Val-de-Loire, a fait du surplace ce dimanche 13 décembre. Il comptabilise 30% des voix et termine troisième du second tour des élections régionales. 

► Écoutez la réaction de Philippe Loiseau (FN)

Réaction de Philippe Loiseau, tête de liste du Front National
Philippe Loiseau tête de liste du Front National est arrivé troisième avec 30% des voix. Il a été devancé par François Bonneau tête de liste de l’Union de la Gauche avec 35,43% des voix et Philippe Vigier tête de liste de l’Union de la Droite et du Centre avec 34,58% des voix. - France 3 Centre-Val de Loire
Celui qui le devance pensait la semaine dernière profiter de la réserve de voix des abstentionnistes, mais cela n’a visiblement pas suffit. Philippe Vigier (LR/UDI/MoDem) termine second avec 34.58% des voix.

► Écoutez la réaction de Philippe Vigier (LR/UDI/MoDem)

Réaction de Philippe Vigier, tête de liste de l’Union de la Droite et du Centre
Philippe Vigier est arrivé second au deuxième tour des élections régionales avec 34,58% des voix. Il a été devancé par François Bonneau tête de liste de l’Union de la Gauche avec 35,43% des voix. Philippe Loiseau tête de liste du Front National est arrivé troisième avec 30% des voix.  - France 3 Centre-Val de Loire
Seules 8.736 voix séparent Philippe Vigier de François Bonneau (PS/PRG/EELV). Arrivé en 3 ème position au premier tour, le président sortant l’emporte finalement avec 34,43%  des suffrages. Il disposait d’une réserve de voix plus importante après la fusion avec EELV (6,6% au premier tour) et le soutien apporté par le Front de Gauche (4,59% au premier tour) qui ne pouvait pas fusionner.

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Dans les coulisses de la Banque alimentaire du Loiret : les bénévoles

Près de chez vous

Les + Lus