Législatives : des candidats FN dont deux du Centre-Val de Loire épinglés pour des propos racistes

Véronique Péan, candidate dans la 4e circonscription d'Indre-et-Loire et Jean-Yves Narquin, candidat du Front national dans la 3e circonscription du Loir-et-Cher. / © France 3 CDVL
Véronique Péan, candidate dans la 4e circonscription d'Indre-et-Loire et Jean-Yves Narquin, candidat du Front national dans la 3e circonscription du Loir-et-Cher. / © France 3 CDVL

Plusieurs dizaines de candidats Front national aux législatives sont épinglés par le site d'information Buzzfeed mais aussi par Libération pour des propos anti-islam, racistes, antisémites ou homophobes.

Par Fabienne Marcel

L'expression d'un "certain nombre de vérités" selon le patron de la campagne législative FN, Nicolas Bay.


"Lobby juif, Banania, connards de Français: on a scruté les comptes Facebook et Twitter des 573 candidats FN" écrit Buzzfeed mardi matin en titre d'un article détaillant, captures d'écran à l'appui, un "tour de France du FN dédiabolisé de Marine Le Pen". De nombreux cas relevés par Buzzfeed sont nouveaux, souvent focalisés sur l'islam.

Véronique Péan, candidate dans la 4e circonscription d'Indre-et-Loire

Retraitée de l'édition, élue à Joué-lès-Tours en 2014 et au conseil régional Centre-Val-de-Loire en 2015, Véronique Péan se présente aux élections législatives sous les couleurs du Front National. 
Dans un communiqué, elle compare les migrants de Calais à des métastases : 

Pour évacuer les étrangers indésirables de la "jungle" de Calais, dont il découvre enfin la dangerosité, Cazeneuve va les éparpiller partout en France. Ou comment réduire une tumeur en disséminant les métastases

rapporte La République du Centre. Contactée par BuzzFeed News, elle a répondu que la «citation de La République du Centre est exacte mais tronquée. 
                                  

Jean-Yves Narquin, candidat FN dans la 3e circo du Loir-et-Cher épinglé


Jean-Yves Narquin, candidat du Front national dans la 3e circonscription du Loir-et-Cher est également maire de Villedieu-le-Château. Fait d'armes selon BuzzFeed : sur Twitter, Jean-Yves Narquin partage des blagues et des réflexions racistes parfois accompagnées de photos de François Hollande ou Jean-Claude Juncker. Il aime bien liker aussi des propos islamophobes. Il a tweeté "Mémé il va être temps de se calmer et d'arrêter de jouer à la gamine", en commentaire d'une photo de Brigitte Macron légendée "Brigitte Macron au G7... classe cuisses au vent".



Interrogé sur France Info, Nicolas Bay a répondu mardi matin que "nos candidats, ils respectent la loi, ils disent un certain nombre de vérités que les Français veulent entendre et que nous sommes peut-être les seuls à dire. C'est pas des propos racistes".


Candidats FN dans les autres régions


A Paris (15e circonscription), Christophe Versini tweete le 28 juin 2015: "L'ennemi c'est l'islam. Nous sommes en guerre contre l'islam." Dans la 2e circonscription des Hauts-de-Seine, Liliane Pradier partage le 1er juin un article évoquant l'islam comme "religion de haine et de meurtre".

Dans la 1e des Pyrénées-Atlantiques, Claudie Cheyroux partage en décembre 2016 un dessin sur les "richesses que l'islam nous a apportées : pédophilie, viol, décapitation, brûler les vivants, mutilations sexuelles". Mauricette Martinez, candidate dans la 6e de Gironde, relaie différents articles sur Facebook selon lesquels le "vrai islam revient à +enlever les chrétiennes et détruire les églises" et encourage la pédophilie, "même avec des nourrissons". Il serait donc "bien pire que le nazisme". Mais il y a aussi d'autres sujets évoqués: Joseph Damour (2e Pyrénées-Atlantiques) rediffuse un tweet qualifiant de "pédale" Pierre Bergé, copropriétaire du Monde.

Christelle de L'Epinois (3e Aude) s'en prend après la défaite de Marine Le Pen à la présidentielle aux Français, "ces gros connards qui veulent des portes blindées et alarmes au domicile mais pas de frontières à leur pays". Grégory Stich, (2e Haut-Rhin) tweete en juillet 2014 un visuel visant l'existence d'un supposé "lobby juif". Dans un article du 2 juin consacré au même sujet, Libération relève le cas de Serge Hadon, candidat dans la 4e de Gironde, qui partage un article titré "l'islamophobie est un droit, combattre l'islam est un devoir".

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus