Assises du Loiret : un père condamné à un an de prison ferme pour l'assassinat de son fils handicapé

Assises du Loiret : la mère maltraitante condamnée à huit ans de prison / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MARIE BELHOMME
Assises du Loiret : la mère maltraitante condamnée à huit ans de prison / © PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE/MARIE BELHOMME

Après deux jours et demi d'un procès délicat tenu à huis clos, le verdict est tombé ce jeudi soir. Matthieu Verkest, le père qui avait tué son enfant lourdement handicapé, est condamné à un an de prison ferme. Pour en parler Linette Erminy, psychiatre, est l'invitée du 12/13 

Par Elsa Cadier

Mathieu Verkest condamné à un an de prison ferme

Le verdict est tombé ce jeudi soir. Matthieu Verkest, 41 ans, est condamné par les assises du Loiret à cinq ans de prison, dont quatre avec sursis pour l'assassinat d'un de ses enfants, soit un an ferme. L'accusé, qui comparaissait libre, est également ressorti libre du palais de justice. Il avait déjà effectué un an de préventive. 

Jugé pour avoir assassiné son fils de 10 ans lourdement handicapé

Le 26 décembre 2011 vers huit heures du matin, Matthieu Verkest quitte le domicile familial de Férolles (Loiret) en compagnie de son fils de 10 ans, lourdement handicapé. Dans un état dépressif, le père lance délibérement sa voiture contre un arbre au niveau de Tigy. Son fils est alors assis entre ses jambes, sans ceinture de sécurité. Le petit garçon décède dans le choc. Le père est grièvement blessé. Il déclarera par la suite, avoir voulu mettre fin à leurs jours.

Sur le même sujet

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus