Balbucam.fr : plongez dans l'intimité d'un couple de balbuzards pêcheurs

L'association Mardiéval (Loiret) a installé fin mars une webcam au dessus d'un nid de balbuzards pêcheurs à trente mètres du sol. L'occasion de voir des images exceptionnelles en direct ►sur Balbucam.fr

Par Ch.Launay

C'est le printemps. Des millions d'oiseaux ont débuté leur migration vers leur lieu de reproduction. En forêt d'Orléans, les balbuzards pêcheurs sont arrivés fin mars. Pour observer la vie de ces rapaces, l'association Mardiéval a installé une webcam au dessus de leur nid à trente mètres du sol. Accouplements, ponte, couvaison, éclosions,c'est toute l'intimité des Balbuzards qui sera donnée à voir aux plus assidus. 

Un projet collaboratif

La mise au point de Balbucam a nécessité plus d’un an au collectif de bénévoles de l'association. Pour programmer les logiciels libres, faire venir l’électricité, bénéficier de la 4G…. Depuis sa mise en service le 25 mars, Balbucam.fr a déjà comptabilisé plus de 6 600 clics. Des internautes du monde entier se sont connectés, des Etats-Unis, d’Australie. Parmi eux,  un grand nombre d’ornithologues à qui la webcam offre une occasion unique d’observation. 

Le couple de balbuzards Titom et Sylva repartira avant l’automne pour l’Afrique. D’ici là, profitez de cette téléréalité d’un nouveau genre. Surtout en juin où une couvée devrait pointer le bout de son bec.

vidéo Balbucam.fr : plongez dans l'intimité d'un couple balbuzards pêcheurs
Balbucam.fr : plongez dans l'intimité d'un couple balbuzards pêcheurs
L'association Mardiéval (Loiret) a installé en mars une webcam au dessus d'un nid de balbuzards pêcheurs à 30 mètres du sol. Des images exceptionnelles à voir en direct sur Balbucam.fr - France 3


Balbucam : Architecture de l'installation

Schéma de l'architecture du sytème Balbucam / © Jérôme Lamour
Schéma de l'architecture du sytème Balbucam / © Jérôme Lamour

 

Le balbuzard pêcheur

Le balbuzard pêcheur est un oiseau migrateur en provenance d’Afrique. A la période de reproduction, chaque année, il s'arrête de façon immuable en forêt d'Orléans (Loiret). 

L'espèce, qui avait disparu de la région Centre-Val de Loire, a fait sa réapparition dans les années 80. On compte aujourd’hui une vingtaine de couples de balbuzards installés le long de la Loire où le rapace pêcheur peut facilement trouver sa nourriture. 

Le balbuzard aime la tranquillité. Pour ça, il niche à la cîme des arbres les plus hauts de la forêt, comme ceux de chênes multi-centenaires de plus en plus rares. 

Sur le même sujet

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus