Le patrimoine du 20ème siècle : Gien, la reconstruction

Vue de la ville de Gien et de son Château / © France 3 Centre-Val de Loire
Vue de la ville de Gien et de son Château / © France 3 Centre-Val de Loire

Cette fois-ci, dans notre série PAYSAGES, nous nous intéressons à l'architecture du XXè siecle. Moins connue et moins valorisée que le patrimoine des siècles précédents, elle reflète pourtant une période riche en innovations et se voit aujourd'hui encadrée par un label « Patrimoine XXème siècle ».

Par Sylvain Hadelin

Gien : des bombardements à la reconstruction

15 juin 1940,  la Luftwaffe bombarde le pont de Gien pour empêcher la retraite de l’armée française. Un gigantesque incendie se déclare, la ville brûle durant 3 jours, 422 immeubles sont détruits, et plus de 300 rendus inhabitables.

Dès 1941, le régime de Vichy envisage de rebâtir. Les plans de la reconstruction sont confiés à André Laborie, architecte majeur de l’époque.
Son objectif c’est de moderniser la ville avec un concept clé : le zonage.  C'est-à-dire que là où, dans chaque quartier, les maisons étaient bâties auparavant individuellement, elles sont désormais reconstruites comme un grand ensemble. Seules les façades s’individualisent dans un style régionaliste. 
La ville se reconstruit à partir de juin 1946. Gien, considérée comme un « Joyau de la Reconstruction » renoue alors avec son passé de ville touristique.

Une église renaît, des styles s’inventent     

Sur les hauts de la ville il ne reste que la tour-clocher de l’ancienne église du château, l’église Sainte Jeanne d’Arc. La nef et le chœur, bombardés, seront reconstruits entre 1950 et 1954.

Paul Gélis, architecte en chef des Monuments historiques, propose des lignes épurées où la dimension artistique est présente. La reconstruction de L’église Saint Jeanne d’arc, comme celle de la ville de Gien sont des exemples forts d’un profond remaniement du paysage architectural et urbanistique. Un paysage qui, sans le label créé par le ministère de la Culture, pourrait passer inaperçu.

En région Centre-Val de Loire, 650 bâtiments remarquables sont labélisés, et accompagnés de clés de lectures, telles que des visites guidées, des expositions ou des publications.

Patrimoine du XXème siècle
La création du label est une des mesures prises pour répondre à la recommandation du 
Conseil de l'Europe  adoptée par le Comité des ministres le 9 septembre 1991, qui invite les États à mettre en œuvre une protection juridique du patrimoine architectural du xxe siècle.

Syvlain Hadelin et l'équipe de France 3 Centre-Val de Loire retrouve Elke Mittmann, Directrice de la Maison d'Architecture du Centre-Val de Loire. Elle a étudié la reconstruction de Gien, dont le concept principal est le zonage et nous explique son principe 

 Elke Mittmann, Directrice de la Maison d'Architecture du Centre-Val de Loire / © France 3 Centre-Val de Loire
Elke Mittmann, Directrice de la Maison d'Architecture du Centre-Val de Loire / © France 3 Centre-Val de Loire


[VIDEO] reportage : Sylvain Hadelin, Charly Krief, Jean-Christophe Chesnay et Eve Manier

PAYSAGES, le patrimoine du 20ème siècle : Gien, la reconstruction
Cette fois-ci, dans notre série PAYSAGES, nous nous intéressons à l'architecture du XXème siecle. Moins connue et moins valorisée que le patrimoine des siècles précédents, elle reflète pourtant une période riche en innovations et se voit aujourd'hui encadrée par un label « Patrimoine XXème siècle ». - France 3 Centre-Val de Lore - Reportage : Sylvain Hadelin, Charly Krief, Jean-Christophe Chesnay et Eve Manier

Retrouvez notre série Paysages tous les dimanches dans le 19/20 de France 3 Centre-Val de Loire et sur notre site internet 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réouverture d'un commerce en zone rurale, près de Sancerre (Cher)

Près de chez vous

Les + Lus