Loiret : Jean-Loup Chrétien aux 8e Olympiades des sciences de l'ingénieur à Fleury-les-Aubrais

Jean-Loup Chrétien en pleine discussion avec un lycéen / © France 3 CVDL
Jean-Loup Chrétien en pleine discussion avec un lycéen / © France 3 CVDL

A l'occasion des 8e Olympiades des sciences de l'ingénieur, Jean-Loup Chrétien, le premier spationaute français et européen, était présent sur le site de Thalès de Fleury-les-Aubrais dans le Loiret, sous le regard impressionné des 75 lycéens venus de toute l'académie

Par Elsa Cadier

Loiret : Jean-Loup Chrétien aux 8e Olympiades des sciences de l'ingénieur à Fleury-les-Aubrais
A l'occasion des 8e Olympiades des sciences de l'ingénieur, Jean-Loup Chrétien, le premier spationaute français et européen, était présent sur le site de Thalès de Fleury-les-Aubrais dans le Loiret. Sous le regard impressionné des 75 lycéens venus de toute l'académie, l'homme de 78 ans, s'est attardé sur quasiment tous les projets.  - E.Cadier/M.Movsissian

Des 8e olympiades sous le regard du spatioanute Jean-Loup Chrétien

Distributeur de médicaments, over-board pour personnes à mobilité réduite, vélo à énergie solaire ou encore potager 2.0 qui s'auto gère, les lycéens, cette année encore, ont fait preuve d'une imagination débordante, dans des domaines aussi variés que la domotique et les applications numériques.
A l'occasion des 8e Olympiades des sciences de l'ingénieur, Jean-Loup Chrétien, le premier spationaute français et européen, était présent sur le site de Thalès de Fleury-les-Aubrais dans le Loiret. Sous le regard impressionné des 75 lycéens venus de toute l'académie, l'homme de 78 ans, s'est attardé sur quasiment tous les projets. 

Qui est Jean-Loup Chrétien ? 

Pour les plus jeunes, ce nom est peut-être inconnu. Pourtant Jean-Loup Chrétien fait partie des légendes vivantes des spationautes, de ces héros qui ont conquis l'espace dans les années 1980. Astronaute français, il fut le premier Français et le premier Européen de l'Ouest dans l'espace en 1982 (lors de la mission franco-russe PVH : Premier Vol Habité). Après un entraînement de deux ans à la Cité des étoiles, près de Moscou en URSS, pour préparer cette mission, Jean Loup Chrétien effectue 189 heures de vol spatial à bord du vaisseau Soyouz T-6 et de la station Saliout 7 du 25 juin au 2 juillet 1982.

Pour l'homme de 78 ans qui passe une partie de l'année à Houston aux Etats-Unis et l'autre partie en France, être présent sur ces olympiades scientifiques est non seulement un devoir, mais c'est aussi un plaisir : 
"Je suis surpris de voir la rapidité de développement des idées de ces jeunes. Avec l'évolution de la science numérique, les projets imaginés il y a quelques années sont développés maintenant de façon spectaculaire". 

Les trois objectifs des olympiades des sciences de l'ingénieur


Pour l'Union des Professeurs de Sciences et Techniques Industrielles (UPSTI), l'organisation de ce genre de concours chez les lycéens de l'académie revêt trois objectifs : 
- Promouvoir les sciences de l'ingénieur et plus généralement les métiers scientifiques et techniques.
-Encourgaer les élèves à s'orienter vers des poursuites d'études dans les domaines de l'ingénierie.
-Développer chez les élèves l'esprit d'intitiative, le goût pour la recherche et les compétences de l'ingénieur. 

Pour les entreprises, ces olympiades ont aussi une importance, car elles peinent de plus en plus à recruter. 

"Aujourd'hui, nous sommes en plein emploi en sortie d'école sur ces métiers d'ingénieur et nous avons à l'inverse une vraie difficulté à rentrer des jeunes dans ces filières et à promouvoir cette vision de l'entreprise", nous dit Patrick Heuchon, directeur du site de Thalès (spécialisée entre autres dans l'aérospatiale) à Fleury-les-Aubrais et président du conseil d'administration de l'école d'ingénieur Polytech à Orléans. Chaque année, la société embauche 2000 personnes dont 70 % d'ingénieurs et de cadres. 



Sur le même sujet

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus