Il y a eu un certain nombre de pratiques déplorables de la part de la partie adverse et donc nous pensons qu’il faut continuer à nous battre pour potentiellement annuler ces élections et demander aux électeurs de revenir vers les scrutins,

avait déclaré Mélusine Harlé, candidate REM dans la quatrième circonscription du Loiret au lendemain du second tour des élections législatives.


Elle vient de déposer un recours devant le Conseil constitutionnel pour contester l'élection de son adversaire Jean-Pierre Door (LR), qui l'a battue de huit voix seulement, a-t-on appris auprès de la candidate.

Le recours a été déposé après examen des procès-verbaux et autres documents électoraux à la préfecture du Loiret, a-t-elle précisé à l'AFP mercredi soir.

Le maire de Montargis Jean-Pierre Door, 75 ans, avait été réélu le 18 juin pour un quatrième mandat avec huit voix d'avance seulement, soit le plus petit écart en France.

Le recours n'étant pas suspensif, il peut continuer à siéger au Palais Bourbon dans l'attente de la décision  du Conseil constitutionnel.