Avec seulement huit voix d’écart entre le baron de la droite Jean-Pierre Door (LR) et Mélusine Harlé (LREM), il fallait s’attendre à ce que le résultat soit contesté. La candidate malheureuse sur la 4ème circonscription du Loiret a annoncé chez nos confrères de Radio C2L déposer un recours auprès du conseil d’Etat afin de faire recompter les voix.

"Toute la dernière semaine il y a eu un certain nombre de pratiques déplorables de la part de la partie adverse et donc nous pensons qu’il faut continuer à nous battre pour potentiellement annuler ces élections et demander aux électeurs de revenir vers les scrutins."

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



La conseillère municipale de Sainte-Geneviève-des-Bois dans le Loiret et fondatrice d’un cabinet de coaching est bien décidée à faire tomber le baron de la droite dans le Loiret.

Les résultats étaient déjà serrés au premier tour. Jean-Pierre Door était en position défavorable avec 23,78% des voix contre 28,56% pour la candidate En Marche !

Mais ce n’est rien comparé à ce second tour. Les deux finalistes affichent un écart dérisoire. Jean-Pierre Door comptabilise en effet 50,01% des voix contre 49,99% pour Mélusine Harlé.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


A 75 ans, Jean-Pierre Door est l’un des doyens de ces élections. Il vient d’obtenir, peut-être pour peu de temps, son 4ème mandat de député sur la 4ème circonscription du Loiret.

Si son élection est confirmée, il devra démissionner de son poste de maire de Montargis et de président de l’agglomération au titre du non-cumul des mandats.


►Reportage d'Elsa Cadier, Vincent Logereau, Flavien Texier, Isabelle Racine

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.