La Fabrique Opéra-Val de Loire, association qui a pour vocation de démocratiser l’art lyrique, en rendant les spectacles accessibles au plus grand nombre propose son 3e opéra. Après Carmen de Bizet et La flûte enchantée de Mozart, cette année c'est Aïda, le chef d'oeuvre de Giuseppe Verdi, écrit avec l'égyptoligue Auguste Mariette en 1871, qui sera joué au Zénith d'Orléans. Nous avons suivi les premières répétitions...

Premières répétitions avec les solistes et les musiciens

Opéra : les prémières répétitions de Aïda au Zénith d'Orléans

La Fabrique Opéra-Val de Loire propose son troisème opéra au Zénith d'Orléans dans le Loiret. Cette année c'est Aïda de Verdi qui a été choisi. Nous avons assisté aux premières répétitions  -  E.Cadier/P.Lepais/M.Vaillant/J.Benard


La scène est sobre, le décor n'est pas encore planté. Ce sont les toutes premières répétitions. Les solistes et les soixante musiciens de l'orchestre de Léonie viennent de prendre possession des lieux...

Pour la Fabrique Opéra, c'est le 3e spectacle monté ici au Zénith. Mais cette fois, c'est différent. Après la légereté de Carmen de Bizet et de la Flute enchantée de Mozart, l'ambiance est au drame sentimental avec Aïda de Verdi... Ce qui n'empêche pas de répéter dans la détente. Clément Joubert, directeur artistique et chef d'orchestre s'explique sur ce choix :

L'émotion qui vient du ventre, qui monte et qui nous fait pleurer de bonheur ou de malheur peu importe, cette émotion là est aussi forte que le rire et j'avais aussi envie de montrer que la tragédie c'est aussi passionnant qu'un spectacle rigolo, dit-il habité par la passion. 

Clément Joubert, directeur artistique et chef d'orchestre, ne conçoit pas l'opéra sans émotion © France 3 Centre-VDL



Aïda de Giuseppe Verdi, une histoire d'amour tragique qui se déroule en Egypte

Les répétitions de Aïda au Zénith d'Orléans (Loiret) © E.Cadier

L'histoire

Aïda est un opéra en quatre actes, représenté pour la première fois au Caire, le 24 décembre 1871. Cet ouvrage avait été demandé à Verdi par le khédive Ismaïl-pacha pour l'inauguration du théâtre qu'il faisait construire au Caire.

L'idée première du sujet d'Aïda, qui est purement d'imagination, appartient à Mariette-bey, égyptologue. 

La scène se passe à Memphis et à Thèbes au temps des Pharaons. Le roi d'Egypte est en guerre avec Amonasro, roi d'Ethiopie, dont la fille, Aïda, qui a été faite prisonnière, est devenue l'esclave de la belle Amnéris, fille du pharaon. L'une et l'autre se sont éprises d'un jeune officier nommé Radamès, chef des soldats qui vont marcher contre les Ethiopiens. Ce Radamès aime Aïda, et il ignore que c'est son père qu'il va combattre. Amnéris découvre leur amour et elle en ressent pour sa rivale une haine furieuse. Radamès revient vainqueur du combat, ramenant prisonnier le roi Amonasro, on lui décerne, les honneurs du triomphe, et le pharaon lui accorde la main de sa fille. Mais Radamès ne songe qu'à Aïda.
Amonasro, voulant mettre à profit cet amour, exige de sa fille qu'elle obtienne de son amant le secret des opérations qui se préparent encore contre son peuple. Terrifiée par son père, elle arrache ce secret à Radamès; mais Amnéris, qui les épiait, surprend leur entretien, et fait saisir les trois coupables. Radamès est condamné à être enseveli vivant dans une prison souterraine, malgré les efforts d'Amnéris, qui voudrait le sauver et qu'il repousse dédaigneusement. Aïda a secrètement précédé son amant dans le lieu funèbre pour y mourir avec lui.

La distribution

  • Direction artistique et direction d’orchestre : Clément Joubert
  • Direction du Chœur Opéra de La Musique de Léonie : Corinne Barrère
  • Accompagnateur, répétiteur, chef de chant : Jérôme Damien
  • Mise en scène : Wahid Lamamra
  • Assistant metteur en scène Quentin Delépine
  • Scénographie : Ludovic Meunier
  • Chorégraphie : Émilie Plotton
  • Mise en lumières : Dan Felice
  • Création vidéo : Mike Guermyet

Les solistes et les rôles 

  • Marilyn Clément (Aïda)
  • Georges Wanis (Radamès)
  • Marie Gautrot (Amneris)
  • Kristian Paul (Amonasro)
  • Jean-Loup Pagésy (le Roi)
  • Benoît Gadel (Ramphis)
  • Clara Schmidt (la Grande Prêtresse)
  • Olivier Trommenschlager (le Messager)
www.lafabriqueopera-valdeloire.com

La soprano Marylin Clément incarne le personnage d'Aïda © France 3 Centre-VDL

Pour la soprano Marilyn Clément, qui incarne le personnage principal d'Aïda, la pression est forte. Elle doit maîtriser ses émotions, tout en suscitant des sentiments tragiques.

La scène finale est assez difficile parce qu'elle est chargée d'émotion. C'est difficile de ne pas se laisser emporter par quelques larmes et même par un flot d'émotion assez puissant. Mais on travaille suffisamment pour ne pas se laisser submerger et toujours rester maître de son rôle. 

La distribution

Culture : les premières répétitions de Aïda de Verdi

La Fabrique Opéra-Val de Loire propose un troisième opéra. Après Carmen de Bizet et la Flûte enchantée de Mozart, cette année c'est Aïda, le chef d'oeuvre de Giuseppe Verdi qui est joué au Zénith d'Orléans du 1è au 19 mars  -  E.Cadier/P.Lepais/M.Vaillant/J.Benard

Les différentes ensembles

•L’Orchestre de Léonie est né en 2012 d’une volonté de musiciens professionnels de la région Centre Val de Loire de démocratiser la grande musique. À l’heure actuelle, l’orchestre comprend une vingtaine de musiciens entre 20 et 40 ans. L’orchestre est de type « formation Mozart », mais modulable en fonction des projets (orchestre variété, orchestre de chambre, ensemble réduit…).

•La fanfare de scène rassemble 44 élèves et professeurs d’écoles de musique volontaires du département du Loiret.

•Chœur Opéra de La Musique de Léonie
C’est en partenariat avec La Fabrique Opéra Val de Loire que La Musique de Léonie crée en 2014-2015 son Chœur Opéra. Après deux participations pour le célèbre opéra Carmen de Bizet (en mars 2015) et La Flûte enchantée de Mozart (en avril 2016), le Chœur Opéra poursuit sa collaboration avec La Fabrique Opéra Val de Loire pour présenter Aïda de Verdi au Zénith d’Orléans en mars 2017.
Aïda de Verdi : dans les coulisses des répétitions

Extrait des répétitions de Aîda de Verdi au Zénith d'Orléans, vu des coulisses  -  E.Cadier


•L’académie de danse classique d’Orléans, dirigée par Émilie Plotton, participe au projet de La Fabrique Opéra Val de Loire pour la première fois. Ces 17 danseuses interpréteront les chorégraphies imaginées par Émilie Plotton lors des passages de ballet de l’opéra Aïda.

Pendant le filage de l'acte II © E.Cadier

•Aïda de Giuseppe Verdi par la Fabrique Opéra-Val de Loire au Zénith d'Orléans du 17 au 19 mars. 

►www.zenith-orleans.fr

►www.lafabriqueopera-valdeloire.com