Les groupes locaux à l’honneur au festival Hop Pop Hop

Le groupe tourangeau Yachtclub sera à l'affiche sur la scène du 108 ce samedi et proposera des morceaux pop délurées / © Yachtclub
Le groupe tourangeau Yachtclub sera à l'affiche sur la scène du 108 ce samedi et proposera des morceaux pop délurées / © Yachtclub

Le festival Orléanais de musiques actuelles dédié à la découverte met à l’honneur huit groupes régionaux allant de la pop à l’électro en passant par le métal. Tour d’horizon

Par Arnaud Moreau

Pour sa deuxième édition, le festival Hop Pop Hop d’Orléans se veut plus que jamais défricheur de talents. Au-delà des groupes novateurs de toutes tendances qui seront amenés à se produire, on trouve aussi des groupes régionaux

Parmi les vieilles connaissances, Rubin Steiner. L’artiste Tourangeau est une référence de l’électro qui écume depuis plus d’une vingtaine d’années les scènes de l’hexagone et même au-delà. S’il a pu se produire avec divers instrumentistes tout au long de sa carrière, c’est en solo que l’artiste de Platinum Records fera danser les gens au Centre Chorégraphique National d’Orléans ce samedi.

Toujours du côté des Tourangeaux, Bajram Bili, présentera une performance originale. Seul, à base de machines, il fera découvrir son univers électro-psychédélique au public du CCNO ce vendredi. La danseuse Sandrine Lescourant Musafa du Centre Chorégraphique improvisera durant le concert.

Cehttp://havethemoskovik.free.fr/ sera l’une des découvertes du festival : le groupe Holy Chips. Comprenant des membres de Funken, Piano Chat ou encore Lologic, cet ensemble tourangeau touche-à-tout proposera un set mélangeant Pop, Hip Hop et Rock. Ce concert sera l’occasion d’une double découverte puisqu’il permettra de découvrir un nouveau lieu de diffusion, La Ruche en Scène (en face de la salle Eiffel, rue de la Tour Neuve)

Vous reprendrez bien un peu de pop ? Ca tombe bien, le groupe Yachtclub de Tours jouera ses mélodies délurées et décomplexées sur la scène du 108 (rue du Bourgogne) ce samedi. Ce quatuor est aussi à découvrir d’Urgence

Des artistes berruyers seront aussi à l’honneur lors du festival. L’ensemble Arthesis venu de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges a travaillé durant deux ans sur ce projet. En tout sept plasticiens, musiciens et performeurs ont crée un laboratoire sonore et visuel. Un travail à apprécier ce samedi au studio Polysonik.


Mais les groupes Orléanais ont aussi leur mot à dire durant ce festival !


Have The Moskovik présentera un nouveau concert en grande partie instrumental, mâtiné de post-rock. Le groupe à l’habitude de se produire sur scène avec une danseuse proposant ainsi une performance unique au public. A découvrir sur la Scène Nationale ce vendredi.

Et si le rock est un style trop « gentil » pour vous, rassurez-vous, le groupe orléanais Nesseria offrira son lot de riffs de guitares saturées, une voix hurlée, une batterie malmenée. Du Hardcore teinté de Noise… Pour le bonheur du public du studio Polysonik le samedi.

Dans Hop Pop Hop, il y a bien sûr Hip Hop ! L’activiste orléanais Ruff sera lui aussi au studio Polysonik. Ce chanteur a eu l’occasion de se produire pour d’autres formations ou artistes. Il présente enfin son travail en solo, une occasion à ne pas manquer…

Et enfin, si vous avez des fourmis dans les jambes, comptez sur DAT Politics pour les faire partir ! Ce duo Orléanais, autrefois basé à Berlin, a écumé les meilleures scènes européennes… Electro choc, House dansante, difficile de leur coller une étiquette. Le mieux est encore de venir danser au CCNO ce samedi soir pour en profiter !

Mais ce festival, c'est aussi une multitude de pointures internationales dans divers styles, on vous laisse les découvrir sur le site du festival.

Sur le même sujet

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus