Marche pour défendre la recherche scientifique : les chercheurs se mobilisent à Orléans

Marche pour défendre la recherche scientifique : les chercheurs se mobilisent à Orléans
Les chercheurs se mobilisent samedi à Orléans à l'occasion d'une Marche pour défendre la recherche scientifique. Intervenants : Pascale Gillon, chercheur CNRS, Audrey Bras Doctorante à l'INRA et Jean-Pierre Lebreton Directeur au CNRS - France 3  - B.Dufay et P.Do Lepais

Les chercheurs se mobilisent samedi à Orléans à l'occasion d'une Marche pour défendre la recherche scientifique. Des centaines de manifestations similaires doivent avoir lieu dans le monde notamment aux Etats-Unis où le mouvement est né en réaction à l'élection de Donald Trump. 

Par Ch.L

En France, treize villes organisent le 22 avril une marche pour défendre la recherche scientifique. A Orléans, ils étaient une centaine ce matin à marcher dans les rues: des chercheurs de l'Inra, du CNRS, des universitaires... 
 

La remise en cause de la démarche scientifique, de ce que peut apporter la science à nos sociétés, alimente l'obscurantisme, et nous ramène vers les passés les plus durs que nos sociétés ont pu traverser. C'est extrèmement grave.  Ary Bruand président de l'Université d'Orléans


L'idée de la Marche pour la science est née au lendemain de l'investiture de Donald Trump, quand des Marches des femmes ont été organisées dans tout les Etats-Unis et d'autres pays pour la défense des droits civiques, mobilisant plus de deux millions de personnes.

Des milliers de personnes sont attendues samedi à Washington, dans d'autres villes américaines et dans le monde entier pour défendre la recherche scientifique, que certains jugent menacée par l'administration de Donald Trump. "Les scientifiques réalisent depuis ces dernières années que les faits scientifiques sont trop souvent ignorés dans les débats publics et sont remplacés par des opinions et des croyances idéologiques", a expliqué à l'AFP Rush Holt, président de l'Association américaine pour l'avancement de la science  (AAAS), plus grande organisation scientifique généraliste, forte de 120.000 membres.

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus