Nuits des étoiles : les enfants au rendez-vous

Cléa (à gauche) et Elyn (à droite) découvrent que les étoiles les plus chaudes sont en fait bleues. / © France 3 Centre-Val de Loire
Cléa (à gauche) et Elyn (à droite) découvrent que les étoiles les plus chaudes sont en fait bleues. / © France 3 Centre-Val de Loire

La 27ème édition des Nuits des étoiles s'est déroulée vendredi soir à Orléans. Les passionnés ont transmis un peu de leur passion aux adultes et surtout aux enfants, venus nombreux. 

Par Claire Courbet

Habituellement organisées en août, les Nuits des étoiles ont été avancées de quelques jours afin d'éviter la pleine-lune. À Orléans, les bénévoles de l'Association Educative des Astronomes Amateurs du Centre ont organisé une soirée dédiée vendredi 28 juillet. 


À 21h00, les premiers visiteurs arrivent pendant que les organisateurs scrutent le ciel. 


Et parmi les visiteurs, de nombreux enfants se pressent aux premiers rangs des différentes activités organisées par les bénévoles de l'association.

Certains ont révisé avant de venir, comme Hugo qui récite consciencieusement le nom des planètes du système solaire. «L'astronomie m'intéresse, dit-il, j'ai fait un exposé sur Saturne à l'école et j'ai écouté ceux des autres, ce qui m'a appris qu'il y a des planètes rocheuses et gazeuses. Mais je me pose aussi des questions, par exemple, combien d'anneaux a Saturne ? Parce que sur Internet j'ai vu 2 mais des gens me disent 3 ou 4 alors je vais demander ». 

Hugo découvre que certaines planètes tournent plus vite autour du soleil que d'autres. / © France 3 Centre-Val de Loire
Hugo découvre que certaines planètes tournent plus vite autour du soleil que d'autres. / © France 3 Centre-Val de Loire

Ce qui les fascinent le plus, ce sont les 6 gros télescopes installés dans le stade. 


Mais aussi ces fameuses boules, représentant la couleur et la température des étoiles. Les enfants tentent de les mettre dans l'ordre sous le regard attentif de l'un des membres de l'association. 


Erreur. Les parents essaient. Erreur. L'air amusé sous sa casquette, le bénévole leur donne la solution : les étoiles les plus chaudes sont en fait bleues et les plus froides, rouges. « Pensez à la couleur d'une flamme de chalumeau ! » s'exclame-t-il. 

Les fillettes ont retenu la leçon, contrairement à celles données dans leur salle de classe. « On a appris le nom des planètes à l'école mais ça m'intéressait pas trop. Là comme on peut toucher et voir, on retient mieux. » raconte Elyn, 10 ans. 

La nuit est tombée sur le stade. L'heure de lever les yeux, et d'avoir quelques surprises. 

« J'ai étudié le système solaire à l'école mais en regardant dans le téléscope j'ai vu autre chose que des images sur des photocopies : la lune est plus blanche que ce que je m'imaginais » raconte Cléa, 14 ans. 

Et chez les adultes, on se rappelle aussi de l'enfance qui a vu naître la passion pour l'astronomie. 


Sur le même sujet

portrait de l'UB Chartres Métropole

Près de chez vous

Les + Lus