Orléans : « La passeuse des Aubrais » au cinéma des Carmes

© Michaël Prazan
© Michaël Prazan

Ce documentaire de Michaël Prazan est projeté ce mardi 2 novembre en avant-première au cinéma des Carmes à Orléans. Il raconte l’histoire vécu par le père du réalisateur, Bernard Prazan, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Par Flora Battesti

C'est une histoire dans la grande histoire de la Seconde Guerre mondiale qui sera racontée, ce mardi 8 novembre, au cinéma des Carmes à Orléans. La passeuse des Aubrais est un documentaire relatant les souvenirs de Bernard Prazan, un enfant juif, pris en charge par une passeuse, Thérèse Léopold, qui lui sauva la vie. C'est le fils du rescapé, Michaël Prazan, qui a décidé de mettre en image cette histoire poignante.

Une histoire locale


Bernard Prazan s'était déjà confié devant les caméras de l'Ina en 2006 : « Le train s'est arrêté à Orléans (...) ce que je sais c'est qu'on est descendu du train, que la dame qui nous accompagnait devait nous remettre à la Gestapo. Et là, j'ai un souvenir très précis du regard qu'elle nous a jeté... C'était pour elle un mouvement de balance certainement et elle a décidé de ne pas nous livrer. »

Ce n'est qu'après que Michaël Prazan a décidé d'en faire un documentaire : «J'ai compris que les histoires personnelles, individuelles, intéressent les gens.» Le film relate un autre témoignage précieux, celui de Thérèse Léopold, qui raconte à son tour ses souvenirs.

La passeuse des Aubrais
Cinéma Les Carmes
Mardi 8 novembre à 20h30

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus