Le Loire Art Show est installé sur le site de l’ancien hôpital, Porte-Madeleine à Orléans, jusqu'au dimanche 11 juin 2017. Le site devient une véritable œuvre d'art de culture urbaine, de quoi surprendre les anciens patients de l'hôpital.

De la santé à l'art urbain...

© France 3 Centre-Val de Loire / Flora Battesti
© France 3 Centre-Val de Loire / Flora Battesti

 

Depuis un peu plus d'un an, le cœur de l'hôpital Porte-Madeleine d'Orléans a cessé de battre. Finalement, le 3 juin 2017 et le temps de 10 jours, des pas se font à nouveau entendre dans les longs couloirs du bâtiment.

Mais ce ne sont pas des patients. Ces visiteurs profitent de l'exposition d'art urbain, logée entre les murs de cet ancien hôpital.

Douze artistes, connus en France comme à l'étranger, sont venus investir les lieux. Ces designers, illustrateurs ou graphistes ont créé des toiles, exposées au sein du cloître de l'hôtel Dieu. Le lieu insolite et désaffecté qu’est l’hôpital Porte Madeleine, est donc entièrement transformé, à l’initiative de l'association orléanaise Sacrebleu.

"L'objectif de Sacre bleu, c'est d'attraper des bâtiments un peu éphémères qui sont en perte de vitesse ou à deux doigts d'être réhabilités", explique Jean-Michel Ouvry, membre de l'association. "On essaie de leur donner un second souffle via des projets artistiques."

De longues galeries...

 

La plupart des personnes qui déambulent au milieu de cette exposition sont des anciens patients de l'hôpital. Après des années sans être revenues dans ce bâtiment, l'endroit n'est plus du tout comme dans leur souvenir. Tous chuchotent pourtant, comme pour ne pas déranger les malades d'un ancien temps.

Cela donne vraiment une autre dimension à ce lieu.


Véronique est venue accompagnée de ses deux enfants. Cela fait 10 ans maintenant qu'elle habite à Orléans, elle a donc eu l'occasion de fréquenter l'hôpital Madeleine. "Cette exposition donne vraiment une autre dimension à ce lieu, on ne dirait plus du tout que l'on est dans un hôpital, mais dans une vraie salle d'exposition."

De son côté, Marie-Anne a le sourire aux lèvres : "Je regrette qu'il n'y ait pas eu d'exposition comme ça pendant que j'étais patiente, car ça apporte un peu de gaieté ! On oublie le côté médical."

On oublie le côté médical.

Des patients venus comme simples visiteurs

Le Loire Art Show transforme l'ancien hôpital Madeleine