La République en Marche à la conquête du Loiret

4 des six candidat LREM en tête dans le Loiret devant la préfecture.
(Stéphanie Rist - Jihan Chelly - Caroline Janvier - Daniel Simmonet) / © Nathanaël Lemaire - Bérénice Dufay
4 des six candidat LREM en tête dans le Loiret devant la préfecture. (Stéphanie Rist - Jihan Chelly - Caroline Janvier - Daniel Simmonet) / © Nathanaël Lemaire - Bérénice Dufay

Dans toutes les circonscriptions, les candidats LREM arrivent très largement en tête dans le Loiret.

Par Amélie Rigodanzo

C’est une vague de marcheurs qui a déferlé sur le Loiret pour ce premier tour du scrutin des législatives. Dans toutes les circonscriptions, les candidats LREM arrivent en tête du scrutin à commencer par la 1ere.

Et c’est Stéphanie Rist (LREM) qui obtient le plus gros score avec 44.67% des suffrages, loin devant Charles-Eric Lemaignen (LR) (18.44%) qui arrive second dans cette circonscription. Pourtant, le président de l’agglo d’Orléans, aurait pu bénéficier de la popularité du député sortant LR, Olivier Carré, qui ne se représentait pas en raison de la loi sur le non-cumul des mandats, préférant garder son siège de maire d’Orléans.

Issue de la société civile, Stéphanie Rist, rhumatologue à l’hôpital d’Orléans, a occupé à plusieurs reprises des postes à responsabilité au CHRO mais n’avait jamais brigué un mandat.


Serge Grouard mis en difficulté pour un quatrième mandat.



Sur la 2ème circonscription, Caroline Janvier (LREM) obtient 35.4% des voix et s’offre la première place devant le député sortant (LR) Serge Grouard (27.76%). Déjà fragilisé par son soutien à François Fillon pour l’élection présidentielle, l’ancien maire d’Orléans subit également de plein fouet la vague La République en Marche.

Pourtant, la candidate LREM sur cette 2ème circonscription était jusqu’à peu inconnue des électeurs. Consultante dans le secteur médico-social, cette candidate issue de la société civile a remplacé le 15 mai dernier Emmanuel Constantin, référent LREM du Loiret, déclaré inéligible en raison des fonctions qu’il a exercées durant l’année écoulée, auprès du Secrétaire Général aux Affaires Régionales et au sein de la DIRECCTE Centre-Val de Loire (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).



Valérie Corre (PS) éliminée dès le premier tour.



Sur les 3ème, 4ème, 5ème et 6ème circonscriptions, les candidats d’En Marche mettent tous en difficulté les députés sortants.

Sur la 3ème circonscription, Jihan Chelly (LREM), 40 ans et première adjointe au maire de Briare obtient 35.37% des voix devant le député LR sortant Claude de Ganay (23.63%).

Sur la 4ème circonscription, c'est le baron de la Droite et maire de Montargis, Jean-Pierre Door (LR) qui est mis en légère difficulté au second tour (23.78%) par Mélusine Harlé (LREM) (28.56%).

Sur la 5ème circonscription, Marianne Dubois (LR) est au coude-à-coude avec le candidat LREM David Simmonet : 29.85% des voix pour le dirigeant d’entreprise de 47 ans contre 23.6% pour la député sortante.

Enfin sur la 6ème circonscription, la député sortante PS Valérie Corre ne passe même pas le cap du 1er tour. Avec seulement 15.99% des voix, elle est éliminée au profit de Richard Ramos (LREM) (35,43%) et Alexandrine Leclerc (UDI-LR) (16.95%).


Les réactions des candidats du Loiret ►
Législatives: LREM sur la première marche dans le Loiret

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus