Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Marine Le Pen et Emmanuel Macron en tête des intentions de vote en Centre-Val de Loire

Marine Le Pen et Emmanuel Macron / © AFP
Marine Le Pen et Emmanuel Macron / © AFP

27.5% des intentions de vote se reportent à égalité entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron en Centre-Val de Loire. Les deux candidats seraient au coude à coude  au 1er tour de l’élection présidentielle, selon le sondage d’Ipsos pour le CEVIPOF.

Par Aurélie Darblade

Au 1er tour, un duo au coude à coude

Brice Teinturier d'Ipsos réagit aux résultats du sondage sur les intentions de vote en Centre-Val de Loire.
Emmanuel Macron a pris 5 points par rapport au dernier sondage dans la région.  - France 3 Centre-Val de Loire - Ipos/ Cevipof


Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le duo gagnant des intentions de vote du premier tour de l’élection présidentielle, selon le sondage Ipsos pour le CEVIPOF. A la question : « Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, quel est le candidat pour lequel il y aurait le plus de chances que vous votiez ? », 27,5 % des sondés voteraient à égalité pour Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Le troisième homme serait loin derrière ce duo. Il s’agrait du candidat Les Républicains, François Fillon. Il rassemblerait 17% des votes. Le candidat du PS, Benoit Hamon, lui, récolterait 11% des intentions de votes.

Il faut noter que ce sondage a été réalisé sur un panel de 691 personnes inscrites sur les listes électorales en Centre-Val de Loire, entre le 14 et le 17 mars 2017, c'est-à-dire, lors de l’annonce de la mise en examen de François Fillon, dans l’affaire de l’emploi fictif de son épouse.



Au second tour, Macron se démarque.

Dans l’hypothèse d’un second tour Le Pen-Macron, le candidat d’En Marche creuserait l’écart. 64% des votes se porteraient  vers Emmanuel Macron, contre 36% pour Marine Le Pen. 19% des personnes certaines d’aller voter n’expriment aucunes intention de vote. Ils ne choisissent pas entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ces 19% de votes "flottants" pourraient changer la donne.



Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Jérémy Allebée rencontre André Manoukian

Près de chez vous

Les + Lus