Jean Germain (PS) remporterait le premier tour d'une courte tête (38%) face à Serge Babary (UMP-UDI) (35%). Une marge beaucoup moins importante qu'en 2008, où il devançait au premier tour, avec 47%, Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) (27%) et Guillaume Peltier (DVD)(8,5%).

 

Pour ces municipales 2014 à Tours, le rapport de force penche tout de même à gauche avec 56% d'intentions de vote au 1er tour, pour l'ensemble des listes de gauche et d'extrême-gauche, contre 44% pour la liste de droite et celle du FN.

Le sondage indique un bon en avant des verts avec 11 % des intentions de votes au premier tour, contre 5% des suffrages effectifs obtenus en 2008. Le front national obtient quant à lui 9% des intentions de votes. Ainsi trois listes pourraient se maintenir au second tour.

L’une des inconnues du scrutin final réside donc dans la capacité de la liste du Front national à se maintenir au 2nd tour (elle obtient dans notre enquête 9 % des suffrages, avec les 2,4% de marge d'erreur, elle pourrait dépasser le seuil pour se maintenir fixé à 10% des suffrages), son éventuelle élimination pouvant apporter à la droite des réserves dont la priverait une triangulaire. La liste EELV pourrait également se maintenir au second tour.

Le sondage se base sur l'hypothèse d'un duel Jean Germain / Serge Babary : dans ce cas de figure le maire sortant conserverait aisément son fauteuil.

 

 

A noter, dans ce sondage, l'appréciation du bilan du maire actuel, plutôt positive :  les deux tiers des Tourangeaux se déclarent satisfaits du travail accompli par Jean Germain.
 


L'affaire des mariage chinois, et la mise en examen de Jean Germain, a en partie terni son image  (59% des électeurs qui pensent voter pour Serge Babary au second tour déclarent que "cette affaire a eu un impact sur l'image qu'ils ont de Jean Germain"). Mais ces personnes déclarent que l’affaire a eu "un peu" d’impact (et plus rarement "beaucoup" d’impact) sur son image.

 

 


Tableau des reports de voix au second tour, en cas de duel :