Un nouveau salon du vin à Paris créé par un producteur de Menetou-salon dans le Cher

Les vins de Loire font des étincelles au salon Vinovision à Paris
Le salon Vinovision, réservé aux professionnels, se tient pour la première fois à Paris. Il s'agit du salon des vins septentrionaux dont ceux du Val de Loire. Mais ce salon se tient une semaine seulement après celui des vins d'Angers (seulement vins de Loire). Alors même que le salon angevin est critiqué, ce nouveau salon Vinovision vient-il le concurrencer ? Et pourquoi les producteurs ligériens sont ils intéressés par le salon parisien.  - France 3 Centre-VDL - Florent Carrière et Amélie Rigodanzo

Il y a de la concurrence pour les salons qui célèbrent le vin. On connaissait déjà les Vins de Loire à Angers, et bien place au salon Vinovision. Un évènement lancé par un producteur de Menetou-salon dans le Cher. Il se tient en ce moment et jusqu'au 14 février à la Porte de Versailles à Paris.

Par Fabienne Marcel

Entre Angers et Paris, le domaine de Moncontour (Indre-et-Loire), appellation Vouvray a dû cette année faire un choix. Moins de clientèle dans le salon angevin, son regard s'est donc porté sur la capitale. Pour Charles Lesaffre, responsable commercial du Château de Moncontour : 

C'était pour nous un choix stratégique parce qu'on avait un regroupement avec les appellations champagnes, d'Alsace, de Bourgogne, du Jura. Et un positionnement géographique puisque la ville de Paris regroupe un très grand courant d'affaire. 

Les commerciaux sont intéressés notamment par la clientèle étrangère, car les acheteurs étrangers sont plus présents à Paris qu'à Angers. Ils ont représenté 20% des pré-incriptions sur ce salon. Pour Pierre Clément, président de Vinovision, il n'y a pas photo :

C'est à Paris que ça se passe. On est à 2 heures des capitales européennes. 


Le salon des vins de Loire d'Angers et celui de Vinovision, deux salons qui semblent se concurrencer, pourtant pour un producteur de Châteaumeillant, ils sont complémentaires. Daniel Nairaud était d'ailleurs présents sur les deux cette année.

A Angers, nous avons plutôt des acheteurs nationaux, de la grande distribution ou de très grands grossistes. Ici à Paris, nous avons plutôt des activités plus spécialisées type restaurations ou cavistes. 

Sur 280 exposants à Vinovision, 250 sont du Val de Loire, des producteurs qui espèrent profiter de locomotives comme le champagne, 34 % des exportation de vins français en 2015, quand le Val de Loire n'en représentait que 2.5%.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus