Olivier Carré et Gil Avérous veulent renouveler le cadre du dialogue entre Etat et collectivités

Les maires de Châteauroux et d’Orléans adhèrent au nouveau mouvement "la France audacieuse" / © France 3 Centre-Val de Loire
Les maires de Châteauroux et d’Orléans adhèrent au nouveau mouvement "la France audacieuse" / © France 3 Centre-Val de Loire

Olivier Carré, maire d'Orléans et Gil Avérous, maire de Châteauroux ont publié une tribune, avec 13 autres maires LR, demandant plus de dialogue et de partage d'informations entre l'Etat et les collectivités.

Par FB avec AFP

Quinze maires LR, dont Olivier Carré le maire d'Orléans et Gil Avérous le maire de Châteauroux, demandent le renouvellement "du cadre du dialogue entre l'État et les Collectivités" afin de pouvoir se "prononcer en amont sur toutes les réformes" les concernant, dans une tribune publiée mercredi dans Nice Matin et Var matin.


Mutualiser les informations entre Etat et collectivités



"Ce dialogue se doit d'être fondé sur le contrat et l'évaluation", affirment les élus qui estiment qu'"avec la mise en oeuvre de la fin du cumul des mandats, notre pays écrit aujourd'hui une nouvelle page de son histoire".

"Les lois et réglementations à venir ne pourront pas se faire sans les maires de France. Après Nice, Berlin, Paris, Londres, Stockholm, Barcelone, qui peut contester que les modes opératoires récents utilisés pour semer la mort et la terreur dans nos villes ne positionnent les maires, premiers gestionnaires des espaces publics, en première ligne face au terrorisme ? Qui peut contester le rôle des polices municipales dans le maintien du bon ordre et de la sécurité publique malgré des moyens et des compétences qui devraient encore être renforcés ?", s'interrogent-ils.

Selon eux, "refuser de tendre vers une ère de mutualisation de l'information et des moyens, et ne pas faire évoluer la culture partenariale entre l'État et les gestionnaires des collectivités, serait une grave erreur. Nos partis politiques sont eux-mêmes confrontés à un défi dans leurs relations avec les élus".

"Au seul service de l'intérêt général, au-dessus des clivages partisans et dans le respect des fonctions régaliennes de l'État, nous voulons prendre toute notre part au redressement de notre pays et ainsi aider la France à être une voix plus forte dans le concert des Nations", insistent-ils.

Ces quinze maires sont Christian Estrosi (Nice), Gil Avérous (Châteauroux), Christophe Béchu (Angers), Delphine Burkly (Paris IXe), Olivier Carré (Orléans), Alain Chrétien (Vesoul), Jean-Paul David (Guillaumes, Alpes-Maritimes), Jean-Luc Moudenc (Toulouse), Louis Nègre (Cagnes-sur-Mer), Luc Lemmonier (Le Havre), Gaël Perdriaux (Saint-Etienne), Michel Py (Leucate), Arnaud Robinet (Reims), Jean Rottner (Mulhouse), Joseph Segura (Saint-Laurent-du-Var).

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus