Plusieurs vols de chiens de chasse signalés en Centre-Val de Loire

© Photo: Sylvestre/MAXPPP - sainte croix France 14/10/2012 ; SYLVESTRE / MAXPPP17/10/12 chien de chasse
© Photo: Sylvestre/MAXPPP - sainte croix France 14/10/2012 ; SYLVESTRE / MAXPPP17/10/12 chien de chasse

Les animaux de compagnie ne sont pas les seules cibles des voleurs. Depuis quelques années, les chiens de chasse sont aussi visés par les trafiquants.

Par Amélie Rigodanzo

Ces dernières semaines, plusieurs disparitions de chiens de chasse ont été signalées notamment dans le Loir-et-Cher. Un phénomène qui n’est pas nouveau mais qui tend à s’amplifier. Ces animaux sont de plus en plus prisés et ce, pour plusieurs raisons.

Les chiens sont en premier lieu volés afin d’être utilisés pour la chasse. Le plus souvent, ils sont dérobés quelques temps avant l’ouverture puis abandonnés une fois la saison terminée.

Les races qui attisent le plus les convoitises sont les griffons, les braques ou encore les setters, très utilisés pour chasser le grand gibier.

Des filières mafieuses en Europe de l’Est


Ces chiens peuvent également être volés afin de servir de reproducteurs. Un chiot de race se monnaye environs 800 euros mais une fois dressé, sa valeur peut atteindre 4000 euros.

Attirés par ce commerce illégal juteux, de véritables filières mafieuses se sont crées. Les chiens de race dérobés en France partent en Europe de l’Est pour servir de reproducteurs dans des usines à chiots. Les portées sont ensuite illégalement revendues en France.

Un bénéfice considérable pour un minimum de risques puisque le vol et la revente de chiens reste moins lourd de conséquences que d’autres trafics.

En 2015 en France, plus de 100 000 chiens de chasses ont été volés.


Voir le reportage d'Alain Heudes et Grégoire Grichois

Plusieurs vols de chiens de chasse signalés en Centre-Val de Loire


Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus