Château-Renault (37) paysage d'ouvriers tanneurs

Château-Renault (37) vieilles maisons dans le quartier du Haut-Pichon / © France 3 Centre-Val de Loire
Château-Renault (37) vieilles maisons dans le quartier du Haut-Pichon / © France 3 Centre-Val de Loire

Après un regard sur l’architecture de la ville de Château-Renault et ses tanneries, Sylvain Hadelin et son équipe, sont retournés sur leurs pas, curieux d’un tout autre PAYSAGE, celui des ouvriers tanneurs et de leur lutte sociale, à l'origine de la protection sociale moderne.

Par Sylvain Hadelin / A.Lps

 Château-Renault, cité du cuir
 
D’artisanales, ses tanneries passeront au 19ème siècle, au stade industriel. Château-Renault comptera alors jusqu’a 16 tanneries et 4500 habitants, la plupart, ouvriers. Les conditions de vie sont difficiles, Ces ouvriers travaillent entre 10 et 13h00 par jour et gagnent peu. Ils  habitent en proximité des tanneries, dans des quartiers relativement insalubres dont le plus connu : le quartier du Pichon, où vivaient ouvriers tanneurs et vignerons.
Château-Renault (37) sortie d'Usines rue de la République / © France 3 Centre-Val de Loire
Château-Renault (37) sortie d'Usines rue de la République / © France 3 Centre-Val de Loire

Coopération et mutualisation
 
Malgré l’interdiction de l’Etat contre toute organisation ouvrière, les travailleurs s’organisent. En 1824, la société de secours mutuels des ouvriers tanneurs de Château-Renault, voit le jour. Le candidat mutualiste, doit  : appartenir à la l’industrie de fabrication des cuirs, être domicilié depuis 6 mois sur la commune, avoir entre 17 et 40 ans et être reconnu valide par un médecin de la société.
 
en 1864,  Après une longue période répressive, l’Etat autorise enfin « les associations ouvrières » . Démarre alors, une grande période de création de coopératives. À Château-Renault, la mutualisation organise la protection sociale et le droit à l'éducation jusqu’en 1950, moment où l’industrie du cuir s’effondre et où les coopératives sont dissoutes.

Il reste cependant un pôle mutualiste important, comme un écho à la culture ouvrière des tanneurs à l’origine de la protection sociale moderne. 
Château-Renault (37)
Château-Renault (37)

L'invité

Nous retrouvons Willy Mielczarek, chargé du patrimoine, pour évoquer un PAYSAGE social étonnant. Rendez vous à deux pas des tanneries au quartier du Pichon, où vivaient les ouvriers tanneurs pour entrevoir une autre histoire, celle des hommes.

[VIDEO] reportage : Sylvain Hadelin, Gilles Maury, Matthias Soares et Pascal Ingankam 
PAYSAGES : Château-Renault (37) paysage d'ouvriers tanneurs et de leur lutte sociale
Après un regard sur l’architecture de la ville de Château-Renault et ses tanneries, Sylvain Hadelin et son équipe, sont retournés sur leurs pas, curieux d’un tout autre PAYSAGE, celui des ouvriers tanneurs et de leur lutte sociale, à l'origine de la protection sociale moderne. - France 3 Centre-Val de Loire - Reportage : Sylvain Hadelin, Gilles Maury, Matthias Soares et Pascal Ingankam

Retrouvez notre série de reportages « PAYSAGES » tous les dimanches dans le journal du 19/20 sur France 3 Centre-Val de Loire

A lire aussi

Sur le même sujet

Une guiguette écolo sur les bords de Loire à Baule (Loiret)

Près de chez vous

Les + Lus