Cité de la gastronomie : polémique autour des financements du projet

© France 3 Centre
© France 3 Centre

Les villes de Tours, Dijon, Lyon et Paris-Rungis ont été récemment choisies pour porter le projet de Cité de la Gastronomie, mais l'association qui a choisi les quatre sites aurait outrepassé ses fonctions, a révélé le Canard Enchaîné. Ce que dément son directeur.

Par A.B.



A Tours, on voit l'histoire d'un oeil circonspect. Dans le livre La Gastronomie est-elle une machandise culturelle comme une autre?, cité par un article du Canard Enchaîné du 4 janvier, l'auteur assure que l'association baptisé "Mission française du patrimoine des cultures alimentaires" (MFPCA) se seraient arrogés des missions dans des conditions douteuses.

"C'est une association loi 1901qui n'a rien à voir avec l'Etat et qui a réussi à obtenir des financements de l'Etat pour porter le projet de classement à l'Unesco du repas gastronomique des Français, explique Laurent Seminel, directeur des éditions "Menu Fretin", à partir de là l'Etat a dit à la Mission qu'elle allait être en charge de la veille des mesures, mais elle n'avait pas le droit de prendre les mesures elle-même."

Ce que la MFPCA réfute, l'association a bien été mandatée en 2008 par le président Nicolas Sarkozy : "Cela a été confirmé avec ma demande par trois ministres de courants politiques différents Stéphane Le Foll, Aurélie Filipetti et Guillaume Garo en 2012 confiant à la Mission le soin d'auditionner les villes candidates", assure Pierre Sanner, directeur de la MFPCA.

A Tours, l'une des quatre villes retenues, on a inauguré la villa Rabelais en septembre dernier. Le projet est bien avancé et mené par une autre association "Tours Cité Internationale de la Gastronomie", qui elle est financièrement indépendante, selon son Président, Emmanuel Hervé. Elle est financée par les collectivités locales pour mettre en place cette cité de la gastronomie à Tours. Une activité en cours mais, en parallèle, le conseil juridique de la MFPCA étudie l'affaire de près. 

Cité de la gastronomie : polémique autour des financements du projet
Les villes de Tours, Dijon, Lyon et Paris-Rungis ont été récemment choisies pour porter le projet de Cité de la Gastronomie, mais l'association qui a choisi les quatre sites aurait outrepassé ses fonctions, a révélé le Canard Enchaîné. Ce que dément son directeur. - France 3 Centre-VDL - BAUME Jean-Paul, HASNAOUI Sanaa, MAUFFREY François-Xavier, MOUAKI Djamel et GAY Philippe

 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus