Indre-et-Loire : les Restos du Cœur recherchent des bénévoles pour la saison estivale

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Les Restos du Cœur sont à la recherche de bénévoles pour l'été. Exemple en Touraine, où il faut une dizaine de bénévoles pour faire fonctionner le centre de dépôt de Rochepinard. La direction a lancé un appel. 

Par Flora Battesti

8h30 au dépôt central des restos du cœur d'Indre-et-Loire, à Tours. Comme tous les matins, les camions partent pour approvisionner les 19 centres d'accueil et de distribution. Cependant, il manque de plus en plus de bras pour trier les collectes mais aussi pour conduire des poids lourds et des véhicules légers. 


"Nous n'avons pas besoin que les gens viennent 5 jours. Il ne s'agit pas non plus de les surmener. Si les gens n'ont qu'une ou deux demies-journées à nous consacrer par semaine, c'est suffisant pour nous dans la mesure où l'engagement est tenu et que cela nous permet de maintenir nos plannings", explique Maurice Diot, président des Restos du Coeur 37.


Pénurie de bénévoles en été



Le bénévolat se fait de plus en plus rare en France, mais pour les bénéficiaires il y a urgence. C'est 15 à 20 tonnes de produits par jour, à manipuler et à trier. Il faut compter 44.000 repas l'hiver et 22.000 l'été. La saison estivale est justement la période qui risque de poser problème.


"La période d'été arrive très rapidement et nous avons des bénévoles qui vont prendre des vacances (...). On se retrouve donc avec des bénévoles absents, des salariés également qui prennent des congés. Et nos centres ne ferment pas de l'année, on distribue du 1er janvier au 31 décembre des repas à nos 4.000 bénéficiaires du département", souligne Michal Flammé, responsable du centre de stockage des Restos du Coeur 37.


De moins en moins de jeunes proposent de devenir bénévole tandis que les retraités sont de plus en plus âgés. Il faut donc trouver de nouveaux bénévoles rapidement. Autre inquiétude : l'état des camions qui se détériorent et qu'il faudra remplacer, sans doute grâce aux dons.

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus