Jacqueline Gourault, sénatrice du Loir-et-Cher, nommée au gouvernement

© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP

Jacqueline Gourault, sénatrice du Loir-et-Cher depuis 2001, a été nommée ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, mercredi 21 juin. Très proche du patron du MoDem, François Bayrou, elle l'accompagne dans l'ombre depuis plus de 30 ans.

Par Flora Battesti avec AFP

La sénatrice du Loir-et-Cher, Jacqueline Gourault, a été nommée ministre auprès du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Ses attributions sont encore inconnues pour le moment. 


Premiers pas politiques dans le Loir-et-Cher


En 1974, cette jeune professeur d'histoire-géographie, dont les parents, marchands de bestiaux, ont créé un élevage de chevaux de course, entre en politique en s'engageant pour Valéry Giscard d'Estaing lors de la campagne présidentielle.

Son premier mandat sera celui de conseillère municipale de La Chaussée-Saint-Victor près de Blois, en 1983, dont elle sera maire de 1989 à 2014. Elle fait parler d'elle aux législatives de 1993 en se présentant contre Jack Lang, alors maire de Blois. Elle s'oppose à nouveau à lui en 1994 et 1997.

En 2001, elle est élue sénatrice et s'inscrit au groupe UDI-UC. Elle préside en 2011 la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation avant de devenir, en 2014, vice-présidente du Sénat.

Cette spécialiste des collectivités locales a également été conseillère générale et conseillère régionale. Parallèlement, elle fait partie de l'équipe dirigeante du MoDem, créé en décembre 2007, dont elle est considérée comme un maillon essentiel. Elle a soutenu Alain Juppé pour la primaire de la droite à la présidentielle remportée par François Fillon, puis a parrainé Emmanuel Macron.


Une proche de François Bayrou


A chaque déplacement de François Bayrou, président du MoDem, à chacun de ses passages à la radio ou à la télévision, cette petite femme de 66 ans, aux cheveux courts, toujours souriante, est dans les coulisses à veiller à tous les détails.

"Une des chances de ma vie", aime à dire l'ancien garde des Sceaux en parlant d'elle. Leur première rencontre a lieu au début des années 1980, alors qu'il devait animer une réunion. "Il y avait du brouillard, je suis arrivé avec une heure trente de retard... Ce soir-là, il y avait douze personnes et, parmi les douze, Jacqueline Gourault. Eh bien, si j'avais dû faire 1.000 kilomètres pour venir, s'il y avait eu moitié moins de monde à l'arrivée, j'aurais quand même réalisé une sacrée belle affaire ! "

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Dans les coulisses de la Maison du Parc Naturel Régional de la Brenne : ép.4

Près de chez vous

Les + Lus