L'obésité chez les adolescents, une maladie qui se soigne

Centre Therae : des adolescents sujets à l'obésité y réapprennent à se nourrir de façon équilibrée. Blois (Loir-et-Cher) 8 février 2017 / © F3
Centre Therae : des adolescents sujets à l'obésité y réapprennent à se nourrir de façon équilibrée. Blois (Loir-et-Cher) 8 février 2017 / © F3

En France, le surpoids et l'obésité touchent 18% des enfants âgés de 3 à 17 ans. Si le chiffre a tendance à stagner depuis 2006, le problème sanitaire, considéré comme un fléau au niveau mondial, fait l'objet, depuis 2010 en France, d'un plan de prévention et de dépistage. 

Par Ch.L

Obésité, surchage pondérale, quelles conséquences sur la santé ? 

Un enfant en surpoids ou obèse , s'il n'est pas soigné, peut développer des maladies cardio-vasculaires, du diabète, de l'hypertension. Des problèmes articulaires et des troubles respiratoires sont aussi à redouter. A l'âge adulte, il aura plus de risques de développer des cancers, du foie notamment, de l'utérus et du sein après la ménopause pour les filles. 
  • La dépression
    C'est l'une conséquences de la prise excessive de poids. L'enfant ou l'adolescent, en surpoids, se trouve stigmatisé. Son apparence ne correspond pas à la norme occidentale, qui fait la promotion d' un corps mince et athlétique. Souvent sujet à la discrimination, le jeune se sent dévalorisé et se renferme sur lui-même. Ce qui le pousse à avoir des pratiques alimentaires compensatoires. C'est le cercle infernal.
    © INSERM
    © INSERM

     

Alimentation trop riche, sédentarité, l'obésité est plurifactorielle 

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l'obésité: 
  • Une alimentation trop riche en produits gras et sucrés. Appelée aussi la junk food, elle entraîne des comportements addictifs comme le grignotage très propice à la prise de poids. Une consommation faborisée par le marketing agressif de l'industrie agro-alimentaire. 
     
  • La sédentarité Avec les transports en commun, la voiture, on se dépense moins. Il y a un déséquilibre entre la baisse des dépenses énergétiques et la consommation alimentaire.  Les enfants et les adolescents passent beaucoup de temps avec leurs consoles de jeux, les ordinateurs, la télévision, au téléphone. Autant de facteurs qui favorisent la prise de poids. 

    En Europe, 33 % de la population âgée de plus de 15 ans ne pratiquent pas suffisamment d’activité physique et plus de la moitié du temps libre est passé devant un écran (données Insee).
     
  • La prédisposition physiologique, le stress, l'environnement familial sont également pris en compte dans l'apparition de l'obésité.  Les enquêtes traduisent aussi de fortes inégalités sociales et une plus forte prévalence de l’obésité dans les familles modestes.

Les traitements 

La probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie selon les études de 20 à 50 % avant la puberté, à 50 à 70 % après la puberté. C'est pourquoi l'obésité fait l'objet, depuis 2010, d'un programme de dépistage et de prise en charge au niveau national.


VIDEO : Nous sommes allés à la rencontre de jeunes adolescents qui suivent, depuis septembre 2016, une cure dans un centre spécialisé à Blois. C'est l'unique établissement de ce type de la région Centre-Val de Loire. Ils y apprennent à mieux se nourrir, à reprendre le goût de l'exercice physique et ... à retrouver l'estime de soi.  
L'obésité chez les adolescents, une maladie qui se soigne
En France, le surpoids et l'obésité touchent 18% des enfants âgés de 3 à 17 ans. Si le chiffre a tendance à stagner depuis 2006, le problème sanitaire, considéré comme un fléau au niveau mondial, fait l'objet, depuis 2010 en France, d'un plan de prévention et de dépistage.  - France 3 Centre-Val de Loire - Christine Launay, Djamel Moaki et François Belzeaux


LIRE AUSSI Obésité : un Français sur deux est en excès de poids  - France Info - oct 2016

Sur le même sujet

Une guiguette écolo sur les bords de Loire à Baule (Loiret)

Près de chez vous

Les + Lus