Sommet européen des ministres de l'agriculture à Chambord : les paysans “grincent des dents”

Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3
Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3

Les ministres européens de l'Agriculture "mènent la vie de château quand les agriculteurs sont en train de crever" a déclaré la Coordination rurale ce vendredi matin aux portes de Chambord où "au moins" 400 agriculteurs sont attendus. La FNSEA a décidé de ne pas manifester. 

Par Ch.L avec AFP

La Confédération paysanne, elle, a préféré mobiliser ses troupes à Blois pour une "distribution de lait". 

Invités après l'annonce de la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE, une vingtaine de ministres de l'Agriculture européens sont réunis vendredi au château de Chambord, pour réfléchir à la prochaine Politique agricole commune (PAC) 2020/25.  

Mener une réunion de crise dans le fastueux château de Chambord, c'est une provocation, ou pour le moins une maladresse 

"Une aide directe de 500 euros à l'hectare"

L'organisation réclame "une aide directe, immédiate et non remboursable, de 500 euros à l'hectare" alors que les agriculteurs sont confrontés à "la pire année depuis la guerre" en raison des aléas climatiques et de la chute des cours. "Les trésories des exploitations sont exsangues. Aucun secteur n'est épargné : si on continue comme ça, nous allons perdre 30% des agriculteurs", avance la président de la Cordination rurale Bernard Lannes.  

video : interview de Bernard Lannes à Chambord
Bernard Lannes Président national de la coordination rurale
A l'occasion de la réunion des ministres européens de l'agriculture à Chambord , les agriculteurs se font à nouveau entendre. La Coordination rurale est réunie en ce moment même à quelques pas de l'entrée du domaine de chambord pour une action syndicale. On attend jusqu'à 400 personnes venues du grand ouest. - France 3  - J.P Aubry et A.Heudes
Au delà de l'aide d'urgence, la coordination rurale réclame "une régulation, un protectionnisme éclairé" pour permettre aux agriculteurs de vivre de leur production. "Pour le moment, c'est les sacrifices aux agriculteurs, les bénéfices pour les autres : la banque, les assurances, les coopératives, l'industrie agroalimentaire, l'administration et la grande distribution : cela ne peut plus durer !" explique le président de la Coordination rurale
Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3
Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3
Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3
Manifestation de la Coordination rurale aux portes de Chambord (Loir-et-Cher) 2 septembre 2016 / © F3

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'Eco d'Ici: les faïenceries de la Loire, s'adapter ou disparaître

Près de chez vous

Les + Lus