Un graff de Monsieur Plume dans le collimateur du maire de Vendôme

La dernière production d'un artiste tourangeau de Street'Art suscite la colère du maire de Vendôme et du préfet du Loir-et-Cher. Le graff en question représente une voiture de police en feu. La mairie porte plainte. Et Monsieur Plume de s'étonner... 

Le maire UDI de Vendôme Pascal Brindeau a porté plainte pour dégradation de biens publics contre le graff de Monsieur Plume. 26 mai 2016 - Loir-et-Cher
Le maire UDI de Vendôme Pascal Brindeau a porté plainte pour dégradation de biens publics contre le graff de Monsieur Plume. 26 mai 2016 - Loir-et-Cher © F3
A Vendôme, le graff montrant la voiture de police en feu est coincé entre les murs d'un lycée et un terrain de football, loin des regards. L'artiste l'a réalisé à partir d'une photo prise en novembre 2014 pendant les émeutes de Ferguson aux Etats-Unis. Il se dit très surpris de la plainte déposée par la ville de Vendôme. "Des images violentes, on en trouve un peu partout tous les jours sur les réseaux sociaux, à la télévision, dans les journaux. Je continuerai à faire ce que je pense intéressant de montrer. " a expliqué Monsieur Plume qui souhaite rencontrer ses détracteurs dès que possible. 

C'est bien l'actualité française cette fois qui a rattrapé l'artiste. L'incident de la voiture de police incendiée à Paris le 18 mai dernier a marqué les esprits. Et le tag de Monsieur Plume, peint dix jours auparavant, ne passe pas auprès des autorités locales.  "Après les évènements qui se sont déroulés à Paris, l'émotion des services de police est vive. Ce contexte a décidé la ville à  porter plainte pour dégradation de biens publics. " a commenté Pascal Brindeau. 
video : reportage à Vendôme par H.Kerrien et A.Heudes
durée de la vidéo: 01 min 38
Polémique à Vendôme dans le Loir-et-Cher. ©France 3 Centre-VDL

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter