publicité

Festival de Loire: EDF présente l'hydrolienne

A l'occasion du festival de Loire, était présentée ce matin une hydrolienne. Elle sera immergée dans la Loire début 2014: un test en vue de la constitution d'un futur parc de production d'électricité "verte".

  • Clément Massé
  • Publié le 19/09/2013 | 12:42, mis à jour le 20/09/2013 | 11:17
Ce prototype d'hydrolienne est présenté pendant le festival © CM
© CM Ce prototype d'hydrolienne est présenté pendant le festival
C'est un drôle d'objet qui est exposé au stand EDF du festival de Loire: un prototype d'hydrolienne, appelé dans le futur à produire de l'électricité propre (sans production de CO2). L'objet, sans être foncièrement disgracieux, n'est pas non plus particulièrement esthétique... Il est testé depuis déjà 2 ans et demi dans un canal EDF près de Grenoble (38), deux autres également le sont en Guyane, et il doit être désormais implanté dans la Loire début 2014 pour un test grandeur nature, cette fois sur le fleuve.

L'hydrolienne sera installée à Orléans, entre les ponts Joffre et de l'Europe. Cette fois, ce ne sera pas un prototype mais une "machine pré-commerciale", selon les mots de Jean-François Simon, PDG d'HydroQuest, la société iséroise qui développe le projet. Les palmes de l'hydrolienne seront un peu plus grandes que celles du prototype (voir photo).

Une production énergétique régulière

La période de test durera un an et a pour objet d'observer l'impact sur l'environnement et d'améliorer la machine. Une telle hydrolienne peut produire entre 30 et 50 kilowatts-heure. "La puissance de l'hydrolienne dépend de la vitesse de l'eau" explique Jean-François Simon. Un bon point pour cette machine dont la production peut, à première vue, apparaître symbolique. Mais elle présente selon ses concepteurs un intérêt majeur: "Grâce au courant de l'eau, elle permet une production d'énergie régulière, ce qui est une très bonne chose pour un distributeur d'électricité," comme EDF, partenaire du projet. 
Jean-François Simon, président d'HydroQuest
Entretien avec Jean-François Simon, président d'HydroQuest, concepteur de l'hydrolienne.

L'installation d'une telle machine est envisagée dans un projet de parc hydrolien. Pour les pouvoirs publics, elle s'inscrit dans un plan de réduction de l'empreinte énergétique de la ville qui a d'ailleurs investi 50.000€ dans le projet dont le coût total est estimé à 2,46 millions d'euros (financement public à hauteur de 45%).
Le prototype d'hydrolienne, présenté au festival de Loire © CM
© CM Le prototype d'hydrolienne, présenté au festival de Loire


 

Serge Grouard, député maire UMP d'Orléans
Entretien avec Serge Grouard, député maire UMP d'Orléans

 

les + lus

les + partagés

publicité

#FestivalDeLoire

Le jeu du Festival