La musique dans les camps d'internement du Loiret

Les musiciens internés dans les camps de Beaune la Rolande et de Pithiviers (Loiret) jouaient pour se distraire des longues journées de détention. Exutoire de la tristesse et de l'ennui, la musique des internés fait aujourd'hui l'objet d'une exposition au Cercil à Orléans. 

  • Ch.Launay
  • Publié le , mis à jour le
reportage de F.Marcel et F.Bouteiller
avec la participation de Catherine Thion historienne, Suzanne Vier-Novodorsqui, rescapée du camp de Beaune-La-Rolande et Aude Prieur, médiatrice Culturelle au Cercil

De mai 1941 aux premières déportations, 3 700 Juifs tous des hommes, sont internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers. Certains passeront plus d’une année derrière les barbelés. Parmi ces hommes se trouvent des musiciens, des compositeurs, des chefs d'orchestre. Pour tromper l’ennui et l’angoisse, ils proposent aux autres internés des activités musicales: chorale, orchestre, pratiques individuelles, cours de chant...

Si à Beaune-la-Rolande et à Pithiviers, la musique était un exutoire, elle ne jouait pas le même rôle dans les camps de concentration et d'extermination où la musique était utilisée comme un instrument de torture. Les musiciens réquisitionnés dans des orchestres devaient interpréter des morceaux pendant l'appel - qui pouvait durer des heures ou encore "accompagner" les déportés vers les chambres à gaz. 


La musique internée dans les camps d'internement et de Beaune-la-Rolande
Une exposition à voir au Cercil à Orléans jusqu'au 9 mars
45 rue du Bourdon Blanc
Orléans 

 

  • Toulouse : crowdfunding de la discorde autour des clarinettes de l'Orchestre du Capitole

    L'opération de financement participatif lancée pour acheter des clarinettes rares par Aïda, l'association des mécènes de l'Orchestre du Capitole, passe mal auprès des 125 musiciens et de leur chef, qui, financés par des fonds publics, ne veulent pas "passer pour des mendiants".

    Mis à jour le 26/09/2016
  • La Poudrière de Belfort a 20 ans !

    C'était une poudrière. C'est depuis 20 ans une pépinière. De talents. La petite salle de concert de 235 places s'est forgé une solide réputation dans le nord-est de la France. De Christine and the Queen à Charlie Winston en passant par Joey Starr ou encore Jain, quelques 2000 artistes émergents ou locaux auront pu se produire à Belfort dans cet ancien bâtiment militaire depuis son inauguration le 13 décembre 1996. Nous vous proposons de fêter ensemble, les 20 ans de la Poudrière de Belfort.

    Mis à jour le 26/09/2016
  • Strasbourg : la 19è Ososphère électrise la Laiterie

    L'Ososphère -  les Nuits électroniques de Strasbourg - est ouverte depuis jeudi soir et jusqu'au 30 septembre. Vendredi soir, la scène électro française a fait danser la Laiterie jusqu'au bout de la nuit, avec notamment Darius et Mome.

    Mis à jour le 24/09/2016

L'actu de votre région en vidéo

Enquêtes de région : La folie Pokémon

C'est LE phénomène de l'été. Celui qui a passionné les ados, les trentenaires et même les séniors... Pokémon GO, le jeu de réalité augmentée a débarqué sur les smartphones au mois de juillet et suscité un engouement inédit. Décryptage.

Eloïse Bruzat, Juliette Roché, Olivier Lopez, Maxime Vaillant, Yannick Olivier et Céline Girardeau

© France 3 Centre-Val de Loire

Lire l'article
La folie Pokémon Go
les + lus
les + partagés