publicité

Victoire des fans montargois de Michael Jackson contre le Dr Murray

Le tribunal de grande instance d'Orléans condamne le Dr Murray à verser 1 euro symbolique aux fans de Michael Jackson, reconnaissant ainsi leur préjudice moral. Cinq fans voient ainsi leur préjudice affectif reconnu, suite à la mort du King of Pop. 

  • L.A.
  • Publié le , mis à jour le
Michael Jackson en concert en 1997. © CARL DE SOUZA / AFP

© CARL DE SOUZA / AFP Michael Jackson en concert en 1997.

L'association Michael Jackson Comunity, dont Myriam Walter est la présidente, réunit près de 2000 fans de la star disparue. Trente quatre fans ont assigné le Dr Murray pour préjudice affectif, suite à la mort de la star. Le docteur Murray avait été condamné en 2011, aux Etats-Unis à 4 ans de prison, pour homicide involontaire, suite au décès de son patient, Michael Jackson.

Le Docteur Murray condamné à verser 1 euros de dommages-interêts à cinq fans de Michael Jackson

Les requérants demandaient au TGI d'Orléans, de leur accorder 1 euro symbolique au titre de dommage-intérêts. Cette somme a été attribuée ce mardi par la Cour à cinq des demandeurs qui, certificat médical à l'appui, ont pu prouver l'existence d'un réel dommage affectif.
"C'est la première fois au monde, à ma connaissance, qu'est reconnue la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d'un pop-star", s'est félicité leur avocat, Maïtre Emmanuel Ludot. 

Au-delà de l'aspect symbolique, cette décision pourrait permettre aux fans d'accéder à la sépulture de Michael Jackson. Ils espèrent en effet que la mère du King of Pop sera sensible à leur démarche et leur attribuera l'autorisation nécessaire pour se recueillir sur sa tombe.

Reportage R.Benbourek, P.Lepais :
Victoire pour les fans de Michael Jackson

L'actu de votre région en vidéo

Décharge de Saint-Palais : des riverains à bout de soufre

A Saint-Palais, la décharge émet toujours des gaz nauséabonds. Depuis deux ans, et malgré les travaux effectués par Véolia, des gaz s'échappent toujours du site d'enfouissement. Cet été, deux signalement ont été fait auprès des autorités. Aujourd'hui, l'Etat demande à l'exploitant de trouver des solutions rapidement. Intervenants : Thierry Bergeron Direction départemental de la protection des populations et Bernard Ozon Maire de Saint-Palais

J.Roché et MMovsissian

© France 3

Lire l'article
Décharge de Saint-Palais : des riverains à bout de soufre
les + lus