publicité

Homophobie : l'agression d'un jeune homme filmée à Orléans [Mis à jour]

Elle fait à peine 9 secondes mais la video a été vue un million de fois depuis ce weekend. On y voit l'agression d'un jeune homme par un autre jeune. L'auteur présumé des faits ainsi que celui qui aurait filmé la scène sont en garde à vue.    

  • Fabienne Marcel
  • Publié le , mis à jour le
Un lycéen orléanais agressé, la vidéo diffusée sur le web

Un lycéen orléanais agressé, la vidéo diffusée sur le web

Cela se passe près du théatre d'Orléans, un jeune homme s'apprête à traverser la rue quand un autre jeune homme s'approche de lui. Impossible d'entendre ce qu'ils se disent. Le premier fait mine de s'éloigner quand l'autre lui balance un violent coup de pied dans les jambes. Le jeune homme agressé s'effondre sur le trottoir. Visiblement choqué, il se relève et fait face à son agresseur. Une jeune fille lui prend le bras pour l'éloigner. La scène a été filmée et partagée sur les réseaux sociaux.

A LIRE : Agression homophobe filmée à Orléans, la garde à vue de l'auteur présumé levée ce mercredi après-midi

Une plainte a été déposée

Pour l'heure, l'auteur présumé de l'agression et celui qui aurait filmé la scène sont en garde à vue. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'aggression pourrait s'avérer à caractère homophobe. En effet, la victime, un jeune homme de 18 ans, n'a jamais caché son homosexualité. C'est ce qui aurait déplu à son agresseur. Les faits se sont déroulés jeudi 25 février. Une plainte a été déposée le lendemain pour violence aggravée. L'auteur des faits risque 3 ans de prison et 45 000 euros d'amendes. L'auteur de la vidéo, lui, est passible de 5 ans de prison et 75 000 euros d'amendes. Des peines qui pourraient être aggravées si la préméditation était avérée. 
Depuis 2003, l'homophobie est une circonstance aggravante de certaines infractions, c'est-à-dire qu'elle peut alourdir la peine encourue. L’article 132-77 du Code pénal exige des manifestations extérieures d’homophobie concomitantes à l’infraction. C’est l’intention de l’agresseur qui compte, en l’occurrence son mobile homophobe.

Pour Info :
SOS Homophobie
Ligne d'écoute anonyme
01.48.06.42.41
Pas d'écoute les jours fériés.
Lundi à vendredi : 18h - 22h
Samedi : 14h - 16h
Dimanche : 18h - 20h
Chat'écoute tous les jeudis 21h - 22h30 et dimanches 18h - 19h30 (sauf jours fériés)

 

L'actu de votre région en vidéo

Onze visages pour un massacre

La jeune photographe tourangelle Isabelle Vieux a rencontré onze survivants du massacre de Maillé (25 août 1944) Où 124 personnes furent tués par l'armée allemande dans ce petit bourg de Touraine. Jeudi 25 août, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, assistera au 72e anniversaire du massacre de Maillé. Intervenants : Serge Martin, Rescapé du 25 août 1944, Cristiane Guitton, Rescapée du 25 août 1944 et Romain Taillefait Responsable de la Maison du souvenir de Maillé

J.P Brusseau et A.Darblade

© France 3 Centre VDL

les + lus