publicité

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) à la recherche d'un repreneur ?

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) fait partie des activités dont le groupe Mondelez souhaiterait apparemment se séparer, faute de rentabilité. Lutti, le numéro deux de la confiserie français aurait été évoqué comme repreneur potentiel. 240 salariés sont concernés.

  • D.Cros
  • Publié le , mis à jour le
Usine Poulain de Villebarou © Maxppp

© Maxppp Usine Poulain de Villebarou

La multinationale américaine agroalimentaire, Mondelez, aurait décidé de vendre d’ici fin février toute sa division confiserie. Elle comprendrait les pastilles Vichy, La Pie qui Chante, les bonbons Halls, Krema ou encore les chocolats Terry’s, Poulain ou Suchard.

La chocolaterie Poulain de Villebarou ferait donc partie des activités dont souhaite se défaire le groupe. Cette usine située à proximité de Blois compte 240 personnes : 140 salariés et 100 personnes travaillant dans l'administration. Depuis plusieurs années, l'entreprise enregistre une baisse de sa production.

Cette cession viserait à se défaire d'activités jugées insuffisamment rentables. Parmi les acheteurs potentiels : Lutti, le confiseur français numéro deux, basé dans le nord de la France.

Contactée le groupe Mondelez a répondu à notre équipe de journalistes : "Notre groupe n’a fait aucune annonce concernant une cession d’activités, et par principe nous ne commentons pas les rumeurs. Je suis désolée mais il ne nous est vraiment pas possible d’organiser une interview de notre directeur d’usine, ni une visite de notre site de Blois".

► Reportage d'Alain-Georges Emonet et Mélior Mouamma

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) à la recherche d'un repreneur ?

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) fait partie des activités dont le groupe Mondelez souhaiterait apparemment se séparer, faute de rentabilité. Lutti, le numéro deux de la confiserie français aurait été évoqué comme repreneur potentiel. 240 personnes sont concernées.  -  France 3 Centre-Val de Loire  -  Alain-Georges Emonet et Mélior Mouamma



L'actu de votre région en vidéo

Onze visages pour un massacre

La jeune photographe tourangelle Isabelle Vieux a rencontré onze survivants du massacre de Maillé (25 août 1944) Où 124 personnes furent tués par l'armée allemande dans ce petit bourg de Touraine. Jeudi 25 août, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, assistera au 72e anniversaire du massacre de Maillé. Intervenants : Serge Martin, Rescapé du 25 août 1944, Cristiane Guitton, Rescapée du 25 août 1944 et Romain Taillefait Responsable de la Maison du souvenir de Maillé

J.P Brusseau et A.Darblade

© France 3 Centre VDL

les + lus