La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) à la recherche d'un repreneur ?

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) fait partie des activités dont le groupe Mondelez souhaiterait apparemment se séparer, faute de rentabilité. Lutti, le numéro deux de la confiserie français aurait été évoqué comme repreneur potentiel. 240 salariés sont concernés.

  • D.Cros
  • Publié le , mis à jour le
Usine Poulain de Villebarou © Maxppp

© Maxppp Usine Poulain de Villebarou

La multinationale américaine agroalimentaire, Mondelez, aurait décidé de vendre d’ici fin février toute sa division confiserie. Elle comprendrait les pastilles Vichy, La Pie qui Chante, les bonbons Halls, Krema ou encore les chocolats Terry’s, Poulain ou Suchard.

La chocolaterie Poulain de Villebarou ferait donc partie des activités dont souhaite se défaire le groupe. Cette usine située à proximité de Blois compte 240 personnes : 140 salariés et 100 personnes travaillant dans l'administration. Depuis plusieurs années, l'entreprise enregistre une baisse de sa production.

Cette cession viserait à se défaire d'activités jugées insuffisamment rentables. Parmi les acheteurs potentiels : Lutti, le confiseur français numéro deux, basé dans le nord de la France.

Contactée le groupe Mondelez a répondu à notre équipe de journalistes : "Notre groupe n’a fait aucune annonce concernant une cession d’activités, et par principe nous ne commentons pas les rumeurs. Je suis désolée mais il ne nous est vraiment pas possible d’organiser une interview de notre directeur d’usine, ni une visite de notre site de Blois".

► Reportage d'Alain-Georges Emonet et Mélior Mouamma

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) à la recherche d'un repreneur ?

La chocolaterie Poulain de Villebarou (Loir-et-Cher) fait partie des activités dont le groupe Mondelez souhaiterait apparemment se séparer, faute de rentabilité. Lutti, le numéro deux de la confiserie français aurait été évoqué comme repreneur potentiel. 240 personnes sont concernées.  -  France 3 Centre-Val de Loire  -  Alain-Georges Emonet et Mélior Mouamma



  • Philips va fermer son usine de Lamotte-Beuvron

    Selon une source syndicale, Philips s'apprête à supprimer 80 emplois sur le site de production d'éclairage de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher) voué à fermer. 

    Mis à jour le 02/09/2016
  • Ikea Orléans: les Verts mettent les pieds dans le plat

    Mercredi, la foule des grands jours s’est pressée à l'ouverture du magasin Ikéa Orléans. Un engouement commercial qui ne doit pas faire oublier "les pratiques d’évasion fiscale pratiquées à grande échelle" par la célèbre enseigne suédoise rappellent les Ecologistes du Loiret. 

    Mis à jour le 25/08/2016
  • Ikea Orléans : ancrage local pour le géant suédois

    A deux semaines de son ouverture, l'Ikea d'Orléans, le 33e en France, met les bouchées doubles pour accueillir ses premiers clients. L'enseigne veut renforcer son ancrage sur l'Orléanais avec une offre de restauration de produits locaux et des espaces de vie tenant compte des spécificités locales.

    Mis à jour le 09/08/2016

L'actu de votre région en vidéo

La ville d'Arrou récompensée pour ses efforts consacrés au traitement des animaux abandonnés

Les "pattes d'or" récompensent les municipalités vertueuses qui adoptent des chatons, constituent des familles d'accueil ou encore font des dons. Dans l'ordre d'apparition - Vivette Joly présidente de l'association "Les félins de la République" - Jean-Luc Defrance, maire d'Arrou - Marie Bouchez, présidente de l'association "Nos félins concitoyens d'Arrou"

Didier Le Pape / Sanâa Hasnaoui

Lire l'article
Chats abandonnés : Arrou (Eure-et-Loir) obtient sa quatrième "patte d'or"
les + lus
les + partagés