Viol de la fillette de 12 ans à Artenay : un adolescent de 16 ans et un jeune homme de 19 ans mis en examen

Dans l'affaire du viol de la fillette de 12 ans à Artenay dans le Loiret, un adolescent de 16 ans et un jeune homme de 19 ans ont été mis en examen ce vendredi. Le plus jeune pour "corruption de mineur" et le majeur pour "proposition sexuelle via les réseaux sociaux d'un majeur sur un mineur".

  • Par Elsa Cadier
  • Publié le , mis à jour le
Palais de justice Orléans © F3

© F3 Palais de justice Orléans

L'adolescent de 16 ans et le jeune homme de 19 ans mis en examen vendredi 6 janvier

Dans l'affaire du viol de la fillette de 12 ans à Artenay dans le Loiret, un adolescent de 16 ans et un jeune homme de 19 ans ont été mis en examen ce vendredi. Le plus jeune pour "corruption de mineur" et le majeur pour "proposition sexuelle via les réseaux sociaux d'un majeur sur un mineur". Ils ont été placés sous contrôle judiciaire. Le plus jeune, l'adolescent de 14 ans également présenté ce vendredi matin avec les deux autres devant le juge d'instruction d'Orléans (Loiret) à l'issue de 24 heures de garde à vue, a été placé sous le statut de témoin assisté.

Sept autres adolescents interpellés comme eux mercredi et placés en garde à vue à Artenay (Loiret) ont été mis hors de cause et libérés.

L'affaire révélée par la circulation de photos de la fillette dans son établissement scolaire

Tout a commencé avec la circulation de photos de la jeune fille dénudée dans son établissement scolaire, le collège Jean Moulin à Artenay (Loiret).
Le principal du collège a convoqué la mère de la jeune élève pour l'avertir de la situation. En évoquant l’existence de ces photos avec sa fille, la mère de l’enfant a appris l’existence de faits qualifiés de viol. La jeune fille aurait été contrainte par plusieurs jeunes à pratiquer des fellations. Après la révélation de ces faits, la mère a porté plainte auprès de la gendarmerie d’Artenay.

L'actu de votre région en vidéo

Lâcher de vapeur à la centrale nucléaire de Dampierre (45)

Depuis un mois, les riverains ont été importunés par un bruit assourdissant. des nuisances sonores dues à des lâchers de vapeur selon nos confrères du Journal de Gien (45).

Alain Eudes et Alexis Guedes

© France 3 Centre-Val de Loire

Lire l'article
Dampierre-en-Burly (45) : des lâchers de vapeur à la centrale nucléaire ont indisposé les riverains
les + lus
les + partagés