publicité

Un drone belge s'écrase à la limite entre l'Aisne et les Ardennes

L'engin s'est écrasé lundi en milieu d'après-midi à Dizy-le-Gros (Aisne), dans le triangle Laon-Rethel-Vervins, sans faire de dégâts ni de victimes. Prévenu par le contrôle aérien belge, l'armée de l'air française a suivi la fin du vol de l'engin grâce à un rafale de la BA113 de Saint-Dizier.

  • GS
  • Publié le 29/02/2016 | 22:50, mis à jour le 01/03/2016 | 20:11
© France 3 Champagne-Ardenne

© France 3 Champagne-Ardenne

Selon nos confrères de la RTBF, ce drone avait décollé de Weelde, au nord de Turnhout (province d'Anvers), et était opéré par l'institut de recherche flamand VITO. Cet engin était de grande taille (3,8 mètres d'envergure et 3,4 m de long). Il étéit issu de la flotte d'appareils du prestatire UVA navigation, spécialiste de ce genre d'engins.

Toujours selon nos confrères belges, ce drone, de couleur rouge et blanche, prenait la direction sud sud-ouest de la Belgique et se dirigeait vers la région de Bruxelles à une vitesse de 150 à 160 km/h, à une altitude comprise entre 3.500 et 4.000 pieds, selon un spécialiste militaire. D'autre part, la fimre belge indique qu'elle attend que le drone revienne en Belgique pour l'examiner afin d'enquêter et de comprendre qu'il s'est passé. En attendant, tous leurs drones resteront cloués au sol.

Voici le type d'engin qui s'est écrasé à Dizy-le-Gros (Aisne).
Engin utilisé par la société UAV Navigation, spécialisée dans la conception de système de vol et d'appareil téléguidés sans pilotes. © uavnavigation.com

© uavnavigation.com Engin utilisé par la société UAV Navigation, spécialisée dans la conception de système de vol et d'appareil téléguidés sans pilotes.

D'autres détails de ce vol pour le moins rocambolesque sont révélés par le blog "le mamouth" du journaliste spécialisé défense Jean-Marc Tanguy.


Lieu du crash à Dizy-le-Gros (Aisne)

© France 3

© France 3


Voir notre reportage diffusé dans le JT 12/13 de ce mardi 1er mars 2016

Un drone belge s'écrase à la limite entre l'Aisne et les Ardennes

L'engin s'est écrasé lundi en milieu d'après-midi à Dizy-le-Gros (Aisne), dans le triangle Laon-Rethel-Vervins, sans faire de dégâts ni de victimes. Prévenu par le contrôle aérien belge, l'armée de l'air française a suivi la fin du vol de l'engin grâce à un rafale de la BA113 de Saint-Dizier.


Voir le reportage de nos confrères de la RTBF


Ecoutez le détail des explication de Kristine Verheyden, porte-parole du VITO

Kristine Verheyden, Porte-parole du VITO


Retour sur les faits

Un drone de grande taille venu de Belgique, dont les opérateurs ont perdu le contrôle, s'est écrasé lundi après-midi dans l'Aisne, sans faire de dommages, après avoir été suivi à distance par un Rafale, a annoncé lundi l'Armée de l'air française.

  • 14H33 : les autorités belges préviennent les autorités françaises qu'un drone de grande envergure, opéré par un organisme privé faisant du contrôle de zone, vient de pénétrer dans l'espace aérien français.
  • 14h40 : la Haute autorité de défense alerte l'armée de l'air fait décoller un Rafale de la base aérienne de Saint-Dizier (Haute-Marne).
  • 15h10 : le pilote du Rafale aperçoit l'engin : c'est un drone de grande envergure mais qui n'emporte aucune charge sous sa voilure, et est donc inoffensif. Il vole à 140 km/h. Le Rafale le suit. Peu après, le moteur du drone s'arrête, il tombe.
les + lus
les + partagés