COP 21: Eraole, l'avion électrique de Raphaël Dinelli, présenté au Bourget

© M.H.
© M.H.

Le premier vol transatlantique décarboné et sans escale, c'est en principe pour juin 2016. Raphaël Dinelli a présenté ce lundi au Bourget, Eraole, son avion électrique hybride solaire/bio-algues, dans le cadre de la COP 21. Un avion propre destiné à être reproduit et utilisé dans l'aviation civile.

Par Marie Herenstein

Sur les traces de Charles Lindbergh... mais sans carburant fossile. Le projet de Raphaël Dinelli est ambitieux.Au mois de juin prochain, si tout va bien, et après 7 ans de travail, Eraole devrait quitter Long Island, aux Etats-Unis pour le premier vol transatlantique "décarboné" jusqu'au Bourget.
5800 km parcourus en 60 heures de vol grâce à son avion électrique hybride : un mélange de solaire et de bio-énergie (micro-algues).
 / © M.H.
/ © M.H.
Pour l'ancien skipper, créateur et directeur de recherche de la Fondation Océan Vital, Eraole est bien plus qu'un prototype unique.
Raphaël Dinelli et son équipe ont travaillé à réaliser un appareil réplicable, qui pourrait être rapidement utilisé par l'aviation civile. C'est ce qu'il nous a expliqué.
Un projet pour l'aviation civile
Bien sûr il faudra quelques aménagements pour accueillir davantage de passagers dans des conditions de confort améliorées. Mais pour le vol transatlantique, l'enjeu est différent.
"Il a été conçu et adapté pour cette traversée, indique Raphaël Dinelli. L'ergonomie a été volontairement réduite".


Une forme olympique

Le pilote devra donc être "dans une forme olympique" avant le grand départ et composer avec quelques désagréments qui restent encore à réduire, comme la contention veineuse par exemple (60 heures assis dans un cockpit étroit, sans pouvoir trop remuer, ça n'aide pas la circulation !).
 / © M.H.
/ © M.H.
Tant qu'il n'aura pas volé, Eraole restera moins médiatique que le Solar Impulse des Suisses André Borschberg et Bertrand Piccard*. Pour son concepteur, c'est un projet complémentaire.

Solar impulse (dont la tentative de tour du monde a été interrompue à Hawaï en juillet dernier) est 100% solaire. Il dépend donc davantage des conditions météo et reste un avion expérimental.
Eraole / Solar Impulse, des projets complémentaires
Eraole est arrivé d'Olonne-sur-Mer, en Vendée, pour l'ouverture de la COP21 où il est l'un des représentants français pour un avenir décarboné. Depuis, il a déjà vu passer bon nombre de visiteurs, dont des professionnels de l'aviation qui se sont montrés enthousiastes, confie Raphaël Dinelli.


Le doux bruit du moteur

Les essais aériens auront lieu en début d'année, sans doute en janvier, depuis l'aéroport de Pontoise (Val-d'Oise). A défaut de le voir voler, les invités à la présentation de l'avion au Bourget ont déjà pu écouter le doux bruit d'un avion à moteur électrique...
Essais moteur au Bourget
 / © M.H.
/ © M.H.
 / © M.H.
/ © M.H.

*Bertrand Piccard, a été désigné Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) lors d'une cérémonie organisée au Musée de l’Homme à Paris, ce lundi 7 décembre. L’explorateur Suisse est en France pour la COP21, où il plaide pour une plus large utilisation des énergies renouvelables.

Eraole en quelques chiffres

Dimensions / vitesse
Envergure : 14m
Surface alaire (aire des ailes projetée sur le plan horizontal): 30,8m2 
Longueur: 7,5m
Vitesse: 65km/h en économie / 140 km/h en croisière

Des batteries lithium alimentées par:

-des panneaux photovoltaïques (procédé breveté par la Fondation Océan Vital)
1728 cellules à très haut rendement (24%) encapsulées dans des matériaux composites
43m3 couverts

-de la bioénergie 
Bioalgal (issu de micro-algues)

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Wave Bumper va révolutionner la lutte contre la submersion