publicité

Porto-Vecchio: deux mois de précipitations en 24 heures

La pluie est tombée de façon continue pendant plus de 24 heures dans l'extrême sud de la Corse. La situation météo a entrainé d'importantes perturbations sur les routes, mercredi. Des automobilistes, coincés par les eaux, ont dû être hélitreuillés dans la région de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud).

  • Par Grégoire Bézie
  • Publié le 06/03/2013 | 11:17, mis à jour le 06/03/2013 | 19:17
La pluie est tombée de façon continue pendant plus de 24 heures dans l'extrême sud de la Corse © Capture d'écran / FTViaStella
© Capture d'écran / FTViaStella La pluie est tombée de façon continue pendant plus de 24 heures dans l'extrême sud de la Corse
Des cumuls de 134 mm et 180 mm d'eau ont été relevés sur les communes de Porto-Vecchio et Solenzara depuis le début de l'épisode pluvieux mardi matin 7h, a indiqué Météo-France. Le record pour la commune de Conca, où 190 mm de précipitation sont tombés en seulement 24 heures, soit l'équivalent de plus de deux mois de précipitations.

En quelques heures, l'eau a tout noyé : les cours d'eau ont débordé, coupant les principaux axes de circulation, isolant les hameaux. Face à la situation, une cellule de crise a été installée mercredi matin dans les locaux de la mairie de Porto-Vecchio, pour coordonner les services de secours: pompiers, gendarmes, agents communaux. Tous les personnels ont été réquisitionnés. 
Corse: la région de Porto-Vecchio sous les eaux
Aziz El Fraygui, habitant de San-Gavinu-di-Carbini; Daniel Profizi, président de l'association des éleveurs bovin de l'Extrême Sud; Georges Mela, maire de Porto Vecchio

Jusqu'à quarante axes ont été fermés à la circulation au plus fort de la crue. La route nationale 198 a été un temps fermée au niveau du rond-point de Sainte-Lucie de Porto-Vecchio, tandis que des difficultés étaient signalées au pont de l'Oso et sur la RN 198 entre La Trinité de Porto-Vecchio et Lecci. En milieu d'après-midi, la décrue s'amorçait.

Dans les hameaux de Muratello, Bala et Borivoli, Palombaggia des dizaines de personnes se sont retrouvées isolées. La Sécurité Civile a dû procéder à treize hélitreuillages pour mettre en sécurité des automobilistes coincés par la montée des eaux, et récupérer des habitants dont le seul refuge était le toit de leur maison, a indiqué un responsable du PC de crise.

A Propriano, au sud-ouest de la Corse, c'est le vent qui a fait d'importants dégâts, sans faire de blessés. Le toit d'un foyer social n'y a pas résisté, en partie soufflé par une forte rafale. Onze locataires dont deux enfants ont du être relogés, pris en charge par de la famille ou hébergé dans un hôtel de la ville.

Ces mauvaises conditions météo ont également perturbé le trafic aérien sur le Continent. L'aéroport de Marseille Provence a annulé une partie de ses vols, dont tous ceux à destination de la Corse. De même, tous les départs des aéroports insulaires pour Marseille ont été annulés.

Cette situation météo s'explique notamment en Corse par l'addition de trois phénomènes: un fort épisode pluvieux, des températures douces qui ramènene la limite pluie-neige à 800 mètres, et surtout une forte houle d'Est qui empêche l'évacuation naturelle des cours d'eau à la mer, a expliqué Météo France.

Quelques pluies étaient encore attendues dans la nuit et jeudi, selon Météo-France, qui annonçait une accalmie dès le milieu de l'après-midi.
Mauvais temps en Corse-du-Sud, images aériennes




Equivalent mm / litre d'eau

Pour se représenter ce que signifie en volume d'eau, l'épisode pluvieux qui a traversé l'extrême sud de la Corse, du 5 au 6 mars, il suffit de savoir qu'1 millimètre de pluie équivaut à 1 litre d’eau par m2.

A Conca, où le cumul maximal de précipitation - 190 mm - a été relevé, ce sont donc 190 litres d'eau au mètre carré qui sont tombés en l'espace de 24 heures, soit près de 8 litres par m2 et par heure... 

les + lus

les + partagés

publicité