Sixième homicide en Corse

Technicien de police scientifique et technique (illustration) / FTViastella
Technicien de police scientifique et technique (illustration) / FTViastella

Les pompiers ont d’abord cru que la victime, Gabriel Cortes, 22 ans, était décédée après une sortie de route à Caporalino. Mais l'examen du corps a établi que Gabriel Cortes avait été atteint par un ou plusieurs coups de feu.

Par Jean Crozier

Gabriel Cortes, connu de la police pour des affaires mineures, a été tué de deux décharges d'arme à feu, dont une dans la tête.

Ce nouveau décès a d'abord été présenté comme la conséquence d'un accident de la circulation.
Le cadavre de Gabriel Cortes a été trouvé par les pompiers près de sa voiture, dont il a été éjecté dimanche vers 23H00 près du village de Caporalino,
à une dizaine de km au nord de Corte, au centre de la Corse, sur la route nationale 193 reliant Ajaccio à Bastia.

Reportage de Sébastien Tieri et Daniel Bansard comportant des images d'archives de Gabriel Cortes  datant de 2007.
La PJ enquête

Dans la nuit de dimanche à lundi

Les faits se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi : les pompiers sont appelés sur place pour un accident de la route. Mais arrivés sur les lieux, ils constatent que le conducteur de la voiture, éjecté sous la force du choc, est décédé.

La configuration des lieux, l’état de la victime – qui aurait reçu deux balles dans la tête – et les blessures apparentes de cette dernière, un jeune homme de 22 ans, leur laissent croire à un tragique accident de la route.
Ce n’est qu’après le transfert de la dépouille au centre hospitalier de Bastia que le personnel soignant, intrigué par la nature des blessures, a découvert les traces d’impacts de munitions d’armes à feu, dont le calibre n’a pas encore été déterminé.


La PJ en charge de l'enquête de flagrance​

Une autopsie a été ordonnée par le parquet pour déterminer le type d'arme utilisée.
Le parquet a ouvert une enquête de flagrance qui a été confiée à la police judiciaire.
La police scientifique et technique, encore présente lundi après-midi sur les lieux, tentait de déterminer les circonstances exactes de ce nouvel homicide.

Ce nouvel homicide est le sixième survenu en Corse depuis le début de l'année.

Homicide à Caporalino en Haute corse

 

Vos commentaires

Sur le même sujet

Comment fonctionne l'ADMR?

Actualités locales

Les + Lus