publicité

Double assassinat de Bonifacio: l'homme recherché arrêté en Isère

Un homme a été arrêté en Isère suite au double assassinat de Bonifacio. Il résidait comme les victimes  dans la maison où s'est joué le drame. Les enquêteurs vont se déplacer en Isère pour entendre ce témoin. Ils rentreront ensuite en Corse avec lui pour la suite de sa garde à vue.

  • Par Sebastien Tieri
  • Publié le , mis à jour le
La maison où s'est joué le drame sur la commune de Bonifacio (Corse-du-Sud) © Photo France 3 Corse

© Photo France 3 Corse La maison où s'est joué le drame sur la commune de Bonifacio (Corse-du-Sud)

Les faits se sont déroulés dans une maison au lieu-dit Chiova d'Asinu, en bordure de route nationale, sur la commune de Bonifacio. Vers 23h des voisins alertent les gendarmes qui découvrent à leur arrivée sur le site les corps de deux des occupants de cette maison qui regroupe 3 appartements. 

Jean Biccherai, 73 ans, et Farida Maiza, 49 ans,  sont les deux victimes mortellement atteintes par des coups de feu. Il s'agirait d'après les premières constatations de chevrotine. Aucune arme n'a été retrouvée sur place. Les corps ont été retrouvés dans un escalier, partie commune aux 3 habitations. 

Double assassinat bonifacio

Françoise Levallois, Fille d'une des victimes / Xavier Bonhomme, Procureur de la République d'Ajaccio



Une plainte pour un différend de voisinage ​

Les deux victimes logeaient dans cette résidence où des problèmes de voisinage avaient déjà été signalés aux gendarmes, une plainte ayant même été déposée pour une des victimes contre le 3e occupant de cette maison. 

Cet homme - absent à l'arrivée des gendarmes - et recherché depuis les faits a été interpellé à 15h30 à Chasse-sur-Rhône, en Isère par la gendarmerie. Cette arrestation fortuite a eu lieu au cours d'un banal contrôle routier. Selon plusieurs témoignages il serait à l'origine des tensions et des disputes qui émaillaient le quotidien des occupants de cette maison. Il est actuellement entendu par les enquêteurs. 

Arrestation en Isère

Même si pour l'heure officiellement aucune piste n'est privilégiée, il semblerait que l'hypothèse d'une querelle de voisinage qui a viré au drame oriente les investigations des enquêteurs. Si cela se confirme, l'homme arrêté ce jour passera du statut de témoin à celui de principal suspect. 

L'enquête, ouverte pour assassinats, est confiée à la Section Recherche de la gendarmerie. 

les + lus
les + partagés