publicité

Urtaca: un avion de tourisme s'écrase et fait trois morts

Un avion de tourisme parti de Calvi à destination de l'île d'Elbe s'est écrasé au dessus du village d'Urtaca, en moyenne montagne. Les trois passagers, deux hommes et une femme sont morts. Leurs corps ont été retrouvés, pour deux d'entre eux, à proximité de l'épave; le troisième dans l'avion.

  • Rémi Clément
  • Publié le , mis à jour le
L'épave a été retrouvée au dessus d'Urtaca (Haute-Corse), en moyenne montagne. © Capture d'écran Google Maps

© Capture d'écran Google Maps L'épave a été retrouvée au dessus d'Urtaca (Haute-Corse), en moyenne montagne.

Trois morts. C'est le bilan du crash d'un avion de tourisme dans la région d'Urtaca (Haute-Corse). L'appareil, un Piper PA 28, avait décollé de l'aéroport de Calvi en début d'après-midi, avec trois passagers à son bord. Il se rendait à l'aérodrome de Marina di Campo, sur l'île d'Elbe (Italie).

Pris dans un violent orage, peu après 13 heures, il s'est écrasé près du sommet du Monte à l'Alturaia au lieu dit de Cime Muzella, à 1300 mètres au dessus d'Urtaca.

Les identités des victimes ont été révélées en fin de soirée, le pilote Willy de Greve, âgé de 56 ans, était de nationalité belge. L'un des passagers, Roy Muller, néerlandais, était âgé de 69 ans. La troisième victime, une femme, Kochkova Vsepea, 38 ans, était belge.
Les premières images de la zone de recherche

Deux hommes et une femme dans l'avion


Les corps de deux passagers, éjectés de l'avion, ont d'abord été retrouvés peu après 17 heures, à proximité de l'épave. Le sort du troisième occupant a entretenu, un moment les espoirs de l'équipe de recherche, qui a envoyé un hélicoptère chercher un médecin à Bastia avant de faire monter, depuis Urtaca, des secouristes de haute-montagne et des civières. Mais le troisième passager, incarcéré dans l'avion, était décédé.


De mauvaises conditions météorologiques


Prévenus, vers 13 heures de la disparition de l'avion, les gendarmes et les pompiers de Haute-Corse, plusieurs dizaines d'hommes et de femmes, ont travaillé de concert dans le cadre d'un plan SATER (Sauvetage Aéro Terrestre). Les mauvaises conditions météorologiques -de la pluie et un plafonds bas-, probablement à l'origine de l'accident- ont obligé leurs hélicoptères à redescendre.

La balise de détresse de l'avion qui s'était déclenchée, probablement à la suite du crash, a permis de circonscrire la zone de recherche de l'appareil. L'enquête devra déterminer pourquoi un petit appareil a pris son envol de Calvi malgré des conditions météorologiques si défavorables.

"Surpris d'entendre un avion passer à ce moment là"

"Un de mes amis a entendu un avion passer"

Le maire d'Urtaca a réagi au micro de France 3 Via Stella, encore hébété. "Tout s'est enchaîné très vite, on a monté un PC de crise à la mairie . Les gendarmes sont arrivés ainsi que le sous-Préfet de Corte." 

Il se souvient: "Un de mes amis m'a contacté pour me dire qu'il avait entendu un avion passer en début d'après-midi. Il m'a dit qu'il était même surpris d'entendre un avion passer à ce moment là."

Les explications de Pierre Nicolas:
Le récit de la journée


L'actu de votre région en vidéo

Gestion des déchets en Corse : le Syvadec, l'Etat et le CTC trouvent un accord

Intervenants : Bernard Schmeltz, préfet de Corse, François Tatti, président du Syvadec, Brigitte Artily, collectif Pa un Pumonte Pulitu, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse.

Sébastien Luciani/Laura-Laure Galy

© France 3 Corse ViaStella

les + lus