Fermer pour inventaire, le casse-tête des commerçants

ILLUSTRATION - L’inventaire des stocks est une une obligation légale pas toujours compatible avec le maintien de l'activité / © FTVIASTELLA
ILLUSTRATION - L’inventaire des stocks est une une obligation légale pas toujours compatible avec le maintien de l'activité / © FTVIASTELLA

Janvier, c'est le temps des inventaires. Pour boucler leurs comptes et dresser leurs bilans, les commerçants passent leurs stocks en revue. De jour, en fermant boutique, ou de nuit, pour ne pas perturber l'activité. Pas toujours facile de s'organiser.

Par Grégoire Bézie

Réalisé chaque année, l’inventaire des stocks est une une obligation légale. Toutes les entreprises doivent réaliser au moins un inventaire annuel au moment de la clôture de leur exercice fiscal. Certains choisissent de sous-traiter ces opérations auprès d'entreprises spécialisées.

Et dans le futur ? La solution pourrait venir du projet InventAIRy, visant à confier la tâche de l’inventaire des stocks à des drones, selon le site humanoides.fr

Le commerçant n'aura plus besoin de se déplacer dans son entrepôt, mais d’une simple instruction passée par ordinateur, ce sera un drone ou un groupe de drones chargé de scanner à sa place les codes barres des produits dans les rayons. 

Le projet sera testé dès le mois de mai prochain indique humanoides.fr., avec des appareils partiellement automatisés, qui pourront exécuter des vols stationnaires et sauront éviter les collisions avec les étagères. A suivre...

L'inventaire une obligation légale
Pascal Raillard, opticien; Jean-Luc Ferrasse, directeur de supermarché; Dominique Santucci, chef d'agence Interim. EQUIPE: Pierre Simonpoli, Christelle Nicolas, Sylvie Adnin

 

Sur le même sujet

Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci leader de La République en marche

Près de chez vous

Les + Lus