Bilan des soldes d’été en demi-teinte

© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Les soldes d'été se sont achevées aujourd'hui. Le bilan est mitigé selon les commerçants. Beaucoup d'entre eux regrettent la banalisation des périodes de promotions et la désacralisation des soldes.

Par A.P.

« Pas mauvais », « Moyen » : les soldes de cet été 2017 n’ont pas été transcendantes.

Pour Rita Beveraggi, commerçante de la rue Fesch à Ajaccio, il y a une explication à cette perte de vitesse : « Les soldes sont désacralisées puisqu’il y a des remises toute l’année, que ce soit dans les franchises ou sur Internet. »

Beaucoup moins d'engouement pour les soldes, car les clients ne patientent plus : les bonnes affaires se trouvent toute l'année sur les sites d'achat en ligne et lors des périodes de ventes privées, qui précèdent les périodes de soldes. « Les clients viennent plus le premier jour des ventes privées que le premier jour des soldes », admet Eva Castela, responsable du rayon mode d’une grande enseigne.

Bilan des soldes d’été en demi-teinte
Intervenants : Alain Camugli, commerçant à Bastia / Rita Beveraggi, commerçante à Ajaccio / Eva Castela, chef du département mode beauté / Adrien Beaufort, commerçant Reportage : Yael Benamou, Wilfried Redonnet, François-Albert Bernardi, Pierrick Nannini


Adrien Beaufort, un autre commerçant installé depuis quelques années rue Fesch suggère une réforme du dispositif des soldes :  « Il faudrait re-délimiter les périodes de soldes, les rendre peut-être un peu plus courtes en leur donnant quelque chose de plus précieux ou plus unique pour que ça redeviennent un événement plus marquant »

Du 23 au 26 aout se tient la grande braderie du centre-ville d'Ajaccio : l'occasion pour les commençants d'écouler les fins de stocks.

Sur le même sujet

pupilles nation

Près de chez vous

Les + Lus