Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Collectivité unique : ce qui va changer en Corse

Collectivité unique : ce qui va changer en Corse
Intervenants : Gilbert José Colombani, inspecteur général, Manuel Valls, Premier ministre. - France 3 Corse ViaStella - Marie-France Giuliani/ Stéphane Agostini

L'Assemblée de Corse a entériné mercredi 7 speptembre le rapport concernant la création d'une collectivité unique. Une réforme territoriale qui induit de nombreux changements institutionnels.

Par Maité Hellio

En adoptant la réforme institutionnelle mercredi 7 septembre, l’Assemblée de Corse a signé l’acte de naissance d’une méga-institution qui verra le jour le 1er janvier 2018.

Trois textes ont été soumis au vote des élus : les ordonnances électorale, institutionnelle et financière. Ces dernières introduisent une série de changements de grande ampleur dans le système politique de l’île.

L’ordonnance institutionnelle entérine la fin des départements. En décembre 2017, les électeurs corses devront donc désigner les 63 élus de la nouvelle collectivité dont la première séance se tiendra le 2 janvier 2018.

Une nouvelle chambre des territoires composée de 42 membres sera créée. Son rôle sera s’assurer la coordination entre les différentes intercommunalités.

Le futur conseil exécutif comptera dorénavant dix membres,  comme l’avait annoncé le Premier ministre, Manuel Valls, lors de sa visite sur l’île en juillet dernier.

La disparition des départements José Colombani inspecteur général qui a suivi voire rédigé les précédents statuts de 1982, 1992, puis 2002, le reconnaît. Cette fois-ci, l'administration va être complètement chamboulée :

J Colombani

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Législatives – Photographie de la 2ème circonscription de Corse du Sud

Près de chez vous

Les + Lus