Ajaccio : rassemblement des professeurs du lycée Fesch où une enseignante a été agressée

Trois jours après l'agression de leur collègue au collège Fesch d'Ajaccio, les enseignants se sont réunis en assemblée générale. Leurs collègues de la cité scolaire Laetitia Bonaparte ont également débrayé, en signe de soutien, après la récréation de 10h.

  • Par France 3 Corse ViaStella
  • Publié le
Lycée Fesch d'Ajaccio, où une enseignante a été agressée avec un couteau © France 3 Corse

© France 3 Corse Lycée Fesch d'Ajaccio, où une enseignante a été agressée avec un couteau

Le corps enseignant du lycée Fesch d'Ajaccio est sous le choc. Il y a quelques jours, le vendredi 29 janvier, un ado de 12 ans a menacé sa professeure d'anglais avec un couteau. 

Même si celle-ci n'a pas été blessée, elle est très choquée et a reçu 11 jours d'incapacité totale de travail (ITT). Ses collègues, qui ont exercé leur droit de retrait, se sont réunis ce lundi 1er février. Plus de trois heures d'assemblée générale et pas un mot avec la presse. L'ensemble des enseignants, du collège et du lycée Fesch réunis ont voulu voulu marquer un temps d'arrêt.

Débrayage par solidarité

La cité scolaire Laetitia Bonaparte a rejoint ce mouvement de solidarité, après la récréation de 10 heures. Les deux grands établissements ajacciens ont donc débrayé pour toute la journée. Les enseignants du Fesch ont finalement appelé élèves, familles et habitants de la ville à se rassembler devant le collège à 14h30.

Témoignage de Marie-Charlotte Svetkovic, en classe de terminale, déléguée de classe et Marie Poletti, enseignante et membre de Intersyndicale du lycée Laetitia Bonaparte :
Agression d'une enseignante d'un lycée d'Ajaccio

Reportage de Florence Antomarchi et Sylvie Wolinsky  -   - 

 

les + lus
les + partagés