Municipale partielle : Laurent Marcangeli élu maire d'Ajaccio

ILLUSTRATION - "J'essaierai d'être un maire qui rassemble", a déclaré Laurent Marcangeli. / © France 3 Corse ViaStella
ILLUSTRATION - "J'essaierai d'être un maire qui rassemble", a déclaré Laurent Marcangeli. / © France 3 Corse ViaStella

L'UMP Laurent Marcangeli a remporté l'élection municipale partielle avec 59.3 % des voix face à l'ancien maire Simon Renucci qui, lui, a rassemblé 40.7 % des suffrages. Explications et réactions.

Par France 3 Corse ViaStella

12.971 voix pour Laurent Marcangeli, 8.917 pour Simon Renucci.

Le candidat UMP a été élu maire d'Ajaccio ce dimanche soir avec 59.3 % des voix contre 40.7 % pour son adversaire, l'ancien maire Simon Renucci. Laurent Marcangeli devance donc son rival de plus de 18 points. La majorité va désormais bénéficier de 39 sièges et l'opposition de 10 sièges.

Arrivé en tête du premier tour avec 42,1%, Laurent Marcangeli devançait de presque 15 points son concurrent, le DVG Simon Renucci qui avait obtenu 27,20% des voix, soit près de dix points de moins qu'en mars dernier. Les autres candidats n'avaient pas franchi la barre des 10 %.

Si la victoire de Laurent Marcangeli ne faisait pas beaucoup de doute depuis le résultat du premier tour, la différence entre le nombre de voix remportées par les candidats restait inconnue. Le candidat UMP l'emporte finalement avec une large avance sur son concurrent, qui avait été élu maire avec 66 % des voix en 2008.

L'élection de mars 2014 avait été annulée par le tribunal administratif de Bastia en raison de procurations jugées litigieuses et du faible nombre de voix (281) séparant MM. Marcangeli et Renucci.

Les réactions à droite


"Je suis dans une satisfaction pleine et entière car j'aime cette ville et ses habitants. Cette victoire, je la dois à Ajaccio", a déclaré le nouveau maire Laurent Marcangeli. "Je souhaite remercier les milliers d'Ajacciennes et d'Ajacciens qui se sont déplacés pour aller voter. Nous essaierons d'être dignes de la confiance qu'ils nous ont accordé", a-t-il ajouté. 

"C'est une équipe jeune qui s'est imposée sur Ajaccio", a commenté François Colonna, maire de Vico.

Les réactions à gauche


"Nous n'avons pas bénéficié du report des voix au second tour, comme on l'avait imaginé", a déclaré, ce dimanche soir, l'ancien maire DVG Simon Renucci avant de remercier ses soutiens. Le candidat, tête d'une liste d'union de la gauche et des indépendantistes n'a pas dit s'il siégera ou non dans l'opposition.

"Il faut se féliciter de cette union démocratique que nous avons construit", tempère Maria Giudicelli, qui sera dans les rangs de l'opposition "aux côtés des premiers de cette liste". Parmi eux, Josépha Giacometti, quatrième sur la liste de Simon Renucci. "C'est une opposition déterminée et combative qui va faire son entrée à la mairie", a-t-elle déclaré.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Hôpital de Bonifacio : le STC réclame le départ du directeur

Près de chez vous

Les + Lus