La SNSM cherche à se faire connaître à Ajaccio

ILLUSTRATION - Une vedette de la SNSM lors d'un exercice. / © AFP
ILLUSTRATION - Une vedette de la SNSM lors d'un exercice. / © AFP

La Société nationale de sauvetage en mer est une association qui œuvre sur tout le littoral français, depuis 1967. L’organisme, peu connu du grand public cherche à médiatiser ses actions et à trouver de nouveaux bénévoles.

Par A.P.

La solidarité des gens de la mer : c'est le principe sur lequel repose la SNSM. Une association loi 1901 reconnue d'utilité publique, mais peu connue du grand public. Alors à coup de spot publicitaire, la station de sauvetage d'Ajaccio vient recueillir des soutiens en centre-ville.

« Comme on est enfermé sur la base d’Aspretto, les gens peuvent pas venir nous voir. Donc on est obligé de venir devant le public pour se présenter, rencontrer les gens, leur expliquer qu’on est bénévole, parce que ce n’est pas acquis pour tout le monde... », détaille Thomas Gonet, membre de la SNSM.

La Corse compte une dizaine de stations de la SNSM. Celle d'Ajaccio, la base d’Aspretto, couvre la plus grande zone de France : 400 km2 entre Capu di Muro et Porto. Elle est composée d’un noyau dur de 15 personnes et d’une cinquantaine de bénévoles.

L'un d'entre eux, Arnaud Mahé, a rejoint la SNSM parce qu'il avait "la passion de la voile" mais aussi l'envie de "partager son expérience."

La SNSM cherche à se faire connaître à Ajaccio
Intervenants : Thomas Gonet, bénévole SNSM Ajaccio / Arnaud Mahé, bénévole SNSM Ajaccio / Claude Ricci, président bénévole de la station de sauvetage en mer d'Ajaccio. Reportage : Sylvie Wolinski, Jennifer Cappai


Une association qui repose à 80% sur les dons


Grâce à un don de la Marine nationale, la base d’Aspretto aura bientôt un nouveau local. Car même si la SNSM assure une mission régalienne, le financement de l'association repose, lui, à 80% sur la générosité et la confiance des donateurs.

Et comme l’argent ne suffit pas, les bateaux à coque rouge ont également besoin de plus de bénévoles. Avis aux amateurs !

 

Sur le même sujet

Festival Arte Mare : le prix « Hors les murs » lie milieu carcéral et culture

Près de chez vous

Les + Lus