En Corse, la filière bois pourrait créer de nombreux emplois

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Avec 450.000 hectares de formations boisées, soit plus de 50 % de la superficie de l'île, la filière bois pourrait beaucoup se développer. Une menuiserie à Lecci (Corse du Sud) a saisi ces opportunités.

Par France 3 Corse ViaStella

La menuiserie que Nicolas Isoni codirige à Lecci avec son frère impressionne les acteurs de la filière : un show-room pour accueillir les clients ou un vaste atelier où s'effectuent les découpes à l'aide de machines dernier cri, c'est la réussite des deux entrepreneurs:

"C'est une entreprise que j'ai hérité de mon père avec 3, 4 salariés. Puis au fil du temps, il a fallu en avoir plus et nous sommes dans une région qui a beaucoup de dynamisme. Il a fallu s'adapter à la demande et redimensionner notre entreprise. Sans le vouloir, je le dirais, on est arrivé à 60 salariés", déclare-t-il.

Le bois entreposé ici provient du continent. Impossible de se fournir en Corse. Et ce ne sont pourtant pas les exploitations qui manquent.

"Dans nos forêts, celles publiques, les communales et territoriales, aujourd'hui, on dispose d'environ 500.000 mètres cubes de bois qui sont tout de suite mobilisables et utilisables", explique Paul Hett, directeur régional de l'ONF.

L'île possède des essences qui ont fait leurs preuves en qualité ou en esthétique comme le pin laricio ou le chêne vert.

En Corse, la filière bois pourrait créer de nombreux emplois
Intervenants : Nicolas Isoni, co-propriétaire d'une entreprise de menuiserie à Lecci; Paul Hett, directeur régional de l'ONF; Jean-Christophe Angelini, président de l'ADEC - France 3 Corse ViaStella - Sylvie Wolinsky

Accompagner le développement


Mais la filière manque d'organisation et pèse un faible poids dans l'économie régionale. Un paradoxe dans une période de transition écologique.

"La filière bois-forêt a déjà donné lieu à un appel à projet ses derniers mois par l'ODARC et l'ADEC. On a mis ensemble une enveloppe de 3,5 millions d'euros sur la table avec hier, comme date symbolique, la clôture d'une partie des appels à projets et une sélection qui va s'opérer pour une autre partie des activités liées au bois", indique Jean-Christophe Angelini, président de l'ADEC.

L'objectif est de soutenir et accompagner le développement d'une production de qualité notamment pour la construction, ou la réalisation d'infrastructures publiques ou privées.

Sur le même sujet

Élections territoriales : Jean-Charles Orsucci leader de La République en marche

Près de chez vous

Les + Lus