Ajaccio : Dans une exposition, les Pozzo et les Bonaparte à nouveau réunis

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Certains y verront une forme de réconciliation posthume. Les descendants du Comte Pozzo Di Borgo brouillé avec Bonaparte ont prêté trois objets et tableaux issus du fonds familial. Des pièces exceptionnelles qui permettent de se replonger dans cette rivalité historique.

Par France 3 Corse ViaStella

Les Pozzo di Borgo et les Bonaparte enfin côté à côte après deux siècles de brouille.

Le VIe duc Pozzo Di Borgo vient de prêter au Palais des beaux-arts d'Ajaccio trois objets ayant appartenu à sa famille.

"Ils viennent enrichir la collection du Palais Fesch, ils viennent enrichir les futurs collections du musée napoléonien dont nous portons la création depuis plusieurs mois", indique Laurent Marcangeli, député-maire (L.R.) d'Ajaccio.

Des portraits d'une qualité exceptionnelle. Celui de Charles André, l'ambassadeur de Russie est signé François Gérard, peintre de cour sous Napoléon 1er.

Ajaccio : Dans une exposition, les Pozzo et les Bonaparte à nouveau réunis
Intervenants : Laurent Marcangeli, député-maire (L.R.) d'Ajaccio; Rainier Pozzo Di Borgo; Philippe Costamagna, conservateur du Palais Fesch - Musée des Beaux-arts d'Ajaccio - France 3 Corse ViaStella - Caroline Ferrer, Franck Rombaldi

À l'origine, les familles Bonaparte et Pozzo di Borgo sont Ajacciennes et se fréquentent. Leurs rivalités éclateront autour de considérations politiques.

"Les Pozzo avaient pris le parti de Pascal Paoli et les Bonaparte, celui de la Révolution. Avec la montée de Napoléon et les victoires de la Révolution, Pozzo a dû partir en exil et s'est retrouvé auprès du tsar. Le lien entre les deux familles sont à tout jamais coupés", explique Philippe Costamagna, conservateur du Palais Fesch - Musée des Beaux-arts d'Ajaccio.

Des liens enfin renoués, du moins le temps du dépôt, soit 5 ans minimum.

Sur le même sujet

Taxe d’habitation : en Corse, des maires de petites communes s’inquiètent

Près de chez vous

Les + Lus